LE FLEAU #8 Les Tueurs

voir la série LE FLEAU
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Adaptation

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782756022260

Résumé de l'album Les Tueurs

Boulder. C'est là où se réfugient ceux qui ont eu la vision de mère Abigaïl. Sous l'influence de Stu, de Fran, de Nick et de quelques autres, ils ont sur redonner un brin de vie à l'endroit. Mais il faut s'organiser encore. Le travail n'est pas fini. Un autre groupe s'est joint à eux. Il s'agit de celui de Larry Underwood. Nick pense qu'il va falloir le rajouter au Comité.
En attendant, Mère Abigaïl a eu un vision. Il faut qu'elle parte et abandonne ses amis. Ces derniers décident de la retrouver. Le Comité a aussi décidé d'envoyer trois des leurs dans le camp de Randall Flagg pour les espionner. Frannie n'est pas trop d'accord quand on choisit Tom Cullen pour cette mission.

 

Par Berthold, le 02/07/2012

Notre avis sur l'album Les Tueurs

Quelle adaptation, mes amis !
Depuis le premier tome que je lis cette saga, Le Fléau,  je n'ai pas encore été déçu et je retrouve avec bonheur les thèmes du livre, les personnages et les situations.

Roberto Aguirre-Sacasa y fait un magnifique travail en cherchant à ne pas dénaturer l'oeuvre de Stephen King. Il s'intéresse et développe chaque personnage, leur donnant de la présence et ne tombant pas dans la caricature.
Dans ce tome 8, le personnage d'Harold prend de l'importance. Est-il bon ou mauvais ? Là encore, la dualité en lui se joue comme on peut le voir dans cette scène où il se retrouve avec Stu, l'homme qui lui a pris Fran, la femme qu'il aime.
C'est dans ce tome que la saga prend un nouveau tournant avec le départ de Mère Abigaïl ou les premiers conseils du Comité qui décide d'envoyer en mission trois des leurs dans le camp adverse. Chaque personnage est bien mis en avant. Fran, elle aussi, a des doutes.
Le scénariste sait y faire pour nous planter dans l'ambiance. Le suspense continue à nous tenir en haleine tout du long du récit.

Mike Perkins, grâce à la complicité de la coloriste Laura Martin, arrive à donner des pages de grande qualité. Certains passages sont assez impressionnants (voir la vision de Mère Abigaïl) ou encore il sait nous mettre dans cette atmosphère de peur, d'angoisse qui ressort des ombres.

Allez, on en redemande un peu plus et on a plus qu'à attendre la sortie du prochain tome !
A suivre !

 

Par , le

Les albums de la série LE FLEAU