LE FLEAU DES DIEUX #5 Dei ex machina

voir la série LE FLEAU DES DIEUX
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Chroniques de l'antiquité galactique

Genre :

Mythologie

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 2845658907

Résumé de l'album Dei ex machina

Flavia et Attila ont été jetés dans le feu du soleil. Mais Kerka et Mars n'ont pas fini de nous étonner. On ne se débarrasse d'un dieu aussi facilement. En fait, Kerka, qui est en fait Venus, et Mars sont invités au Panthéon des dieux sur le secret et protégé Olympus.
A Rome dans le même laps de temps, désireux d'achever ceux qui avaient précédemment sauvé l'Orbis, les empereurs romains ont sous-estimé leur adversaire. Quitte à mourir un Hun choisira sa propre mort, et menés par le préfet Avitus, ils prennent peu à peu le contrôle de la cité.
La chute de Rome est inéluctable, et à Olympus ce n'est guère mieux.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Dei ex machina

Valérie Mangin, nous livre ici un album riche en rebondissement. L'histoire d'Attila et Flavia prend une tournure inattendue. Jamais un titre ne fut aussi bien choisi pour un album. Le deus ex machina est un artifice de la tragédie grecque avec lequel l'acteur jouant le rôle d'un dieu était descendu sur scène à l'aide d'une machinerie. Ici cela prend tout son sens, avec la découverte des dieux romains et surtout sur la découverte de leur genèse. Autre surprise de taille, qui aurait pu imaginer dans le premier tome et dans la suite que le préfet Avitus si lâche, allait devenir un redoutable chef de guerre. Le changement de ce personnage est saisissant.
L'histoire est étonnante, le dessin de Gajic ne l'est pas moins. Il est toujours aussi beau; même si je n'adhère pas vraiment au dessin des vaisseaux, en revanche décors et personnages sont réussis. Ce tome contraste avec les autres avec les tons plus chaleureux qui en font un des plus agréables à lire de cette série.
Ce tome se dévore littéralement, et dire qu'il faut attendre la suite…

Par , le

Les albums de la série LE FLEAU DES DIEUX

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›