LE DROIT CHEMIN #1 Les enfants terribles

voir la série LE DROIT CHEMIN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Conquistador

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782756017587

Résumé de l'album Les enfants terribles


En juin 1929, alors que les moissons sont l'occasion d'apprendre les rudiments du métier de la terre, les jeunes pensionnaires de la petite institution agricole de Merandac sont, au grand dam de leur professeur, plus enclins à apprécier l'aura pleine de charme de Jeanne Drumont, la fille des maîtres des lieux. Plus particulièrement, trois gamins, pupilles de la nation, Marcel, Camille et Félix, bientôt rattrapés par un nouvel arrivant, Jules, ont décidé d'en faire qu'à leur tête, noyée dans leurs aspirations plus ou moins incertaines. Il n'en demeure pas moins que l'arrivée tempétueuse de l'aviatrice Violette Morris, le charme opérant de la belle Jeanne et les aptitudes cleptomanes de Jules vont les pousser à s'écarter du droit chemin.

 


 

Par Phibes, le 01/05/2011

Notre avis sur l'album Les enfants terribles


Le droit chemin est le troisième ouvrage scénarisé par Wilfrid Lupano à paraître en ce mois de mai après le deuxième épisode de L'honneur des Tzarom et le premier opus de L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, démontrant ainsi que l'artiste en question est en une excellente forme créatrice.


Cette nouvelle saga se repaît, à l'image des ambiances du roman de Louis Pergaud, La guerre des boutons, des frasques de quatre enfants terribles, subissant le dur apprentissage d'horticulteur qu'ils n'ont que faire, dans un institut spécialisé pour ados esseulés. De fait, alors qu'il cadre parfaitement son récit dans l'Histoire au moyen d'appels subtilement distillés (la volumineuse aviatrice en est un de poids), le ton se veut aventureux, un tant soit peu intrigant, plein de vivacité, et verse dans l'humour potache le plus agréable, dans une insouciance et une espièglerie juvénile que le scénariste sait nous faire apprécier.


Le travail sur les personnages est des plus probants. Incluant en son histoire un riche éventail sociétal de l'époque d'entre les deux guerres (du bourgeois à l'orphelin en passant par le sévère instituteur, et la gente féminine émancipée), le scénariste nous gratifie d'une galerie psychologiquement développée. Chaque caractère a son intérêt et vient apporter adroitement sa contribution à l'édifice scénaristique. A cet égard, on pourra souligner tout particulièrement la prestation de la jeune Jeanne dont le jeu campe volontairement un esprit très éveillé. De même, le jeune Jules a aussi son mot à dire puisqu'il sert en quelque sorte de guide à ses trois autres compagnons et assure avec ces derniers une complémentarité considérablement appréciable.


Morgann Tanco est un fidèle au scénariste puisqu'ils ont en commun L'ivresse des fantômes. Sa prestation est des plus concluantes et sert au mieux les aventures du quatuor. L'énergie de son trait est palpable, rafraîchissante dans ses ambiances de fuite perpétuelle et confirme un potentiel graphique bien sympathique. La bonhomie de ses protagonistes est confondante, se traduisant dans le mouvement, les attitudes et les mimiques étudiées avec goût et une certaine ironie. A noter également que l'admirable colorisation signée Lorien vient conforter la qualité confondante de l'ensemble.


Voilà un premier épisode qui est à l'image des enfants qui y déambulent, à savoir terriblement jeune et divertissant. La suite, s'il vous plait, messieurs !


 

Par , le

Les albums de la série LE DROIT CHEMIN

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›