LE DERNIER TROYEN #3 Les lotophages

voir la série LE DERNIER TROYEN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Adaptation

Mythologie

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2849462683

Résumé de l'album Les lotophages

Minerve est furieuse qu’Enée et ses compagnons aient tué Méduse pour sauver les Amazones. Mars les prévient qu’elle consent à leur pardonner, uniquement si Enée retrouve Ulysse, son ennemi, qui a disparu avec ses compagnons dans l’espace.
Bien sûr, le troyen ne peut refuser ; Minerve lui confie sa chouette préférée pour qu’Enée puisse la prévenir dès qu’il aura trouvé le Roi d’Ithaque.
Enée part donc sillonner la partie de l’Espace où semble avoir disparu le grec et va atterrir sur une bien  dangeureuse planète...

 

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Les lotophages

Valérie Mangin nous gratifie encore d’une très belle aventure d’Enée. Elle parvient à fondre les récits antiques à un monde futuriste de manière grandiose. Presque, l’épopée galactique passe au second plan, on ne fait presque pas attention au fait que les personnages évoluent dans un univers ultra-technologique.

En particulier pour ce tome, la légende des lotophages est particulièrement bien adaptée, je trouve. On ressent bien, en filigrane, l’influence des Dieux sur le destin des hommes. Lotus est une créature de Cérès, la déesse des plantes. Cette dernière n’a que faire des Hommes et ne cherche qu’à nourrir sa propre création. Mais Ulysse est le préféré de Minerve et Enée celui de Vénus. Qui remportera la partie ?

Ce récit captivant est accompagné, comble de bonheur, de dessins somptueux réalisés par Thierry Démarez. Le trait est vraiment très réaliste et plonge le lecteur dans l’univers d’Enée presque naturellement, tant sa précision est grande. Tant du point de vue des paysages, des bâtiments que de la technologie ou encore des personnages, je trouve son style vraiment bluffant. Ce serait presque des photographies peintes !

D'ailleurs, sa mise en couleurs est également très léchée. Comme dans les deux autres tomes, je trouve que la prédominance de tons orangés sied bien au récit, et à l’univers troyen en général. Le grain est parfait. Valérie Mangin rend son récit très vivant pas de nombreux coups de théâtre : Enée est lui-même victime d’hallucination et doit lutter contre ses propres hommes pour retrouver son pire ennemi. Le sauvera-t-il ?

Il me tarde de lire la suite tant cette série est passionnante. C’est également un bon moyen pour « vulgariser » la mythologie et donner envie au lecteur d’en savoir plus sur les grands héros de l’Antiquité (surtout qu'il y a parfois des inexactitudes, mais c'est justement l'intérêt ;o))

Par , le

Les albums de la série LE DERNIER TROYEN

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Thierry Demarez pour la Geste des Chevaliers Dragons 7

Sceneario.com: Bonjour, Thierry Démarez. Pouvez vous vous présenter ainsi que votre parcours avant d’arriver à faire de la BD   ?
Thierry Demarez:
Bonjour , mon parcours est assez sinueux mais s' appuie autour d' un tronc commun qui est le graphisme . après un bac Arts Plastiques , je suis parti aux Beaux Arts que j' ai quittés au bout d' une année pour me lancer vers quelque chose de plus " concret " , la maquette volume ( en architecture et prototypes) . puis , j' ai eu mes premiers contacts avec le milieu de l' édition en étant coloriste ; au bout de 2 ans , je me suis lancé dans le décor forain , ma première approche dans le monde de la "fresque" , du très grand format . Puis , j' ai intégré un centre de formation de peintre en décor où je suis devenu plus tard , assitant formateur pendant 2 ans ; l' Opéra Bastille m' a alors ouvert ses portes , toujours pour les décors et enfin , j' ai enchainé avec un Cdi à la Comédie Française en tant que chef d' atelier et je travaille parallèlement mes albums avec cette activité à plein temps [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›