LE DECALOGUE #9 Le Papyrus de Kôm-Ombo

voir la série LE DECALOGUE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Sortie :
ISBN : 2723435725

Résumé de l'album Le Papyrus de Kôm-Ombo

En 1798, le capitaine Eugène Nadal est en poste au Caire. Il est missionné pour enquêter sur un mystérieux sanctuaire, situé dans des ruines Ptolémaîques, abritant une étrange secte dérivée de l'Islam. Accompagné d'une impressionnante escorte et d'un égyptologue original, ils partent à la recherche du sanctuaire. Mais en chemin, les Malemuks, combattants Egyptiens autochtones, tendent un piège à la troupe qui se retrouve encerclée. En tentant d'aller chercher de l'aide, Eugène et l'égyptologue finissent par découvrir un étrange labyrinthe rocheux, sanctuaire d'une culture et d'un enseignement prophétique dont les deux héros devront décider s'il doit ou non être révélé au monde.

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album Le Papyrus de Kôm-Ombo

Cette fois-ci, Giroud nous entraîne dans le vif du sujet : l'origine même de la découverte de la mystérieuse omoplate, le point de départ de l'histoire du Nahik. Bien évidemment, ce tome prend une dimension supplémentaire s'il est lu à la suite des huit précédents (ne serait-ce que parce qu'une passionnante généalogie est proposée en deuxième de couverture). Il dispose cependant d'une force intrinsèque. L'architecture narrative est conçue comme une courbe parabolique. Dans la première partie, un souffle épique propulse le lecteur dans le vif du sujet, comme une escalade dramatique, close par un délire visuel très réussi. C'est ensuite une pause dans un univers idyllique, comme un paradis terrestre entourant l'objet des convoitises intellectuelles depuis 8 tomes : l'origine du Nahik. Mais cette pause n'est qu'un court répit, et la descente, introduite par une scène de violence macabre, est très rude. Les espoirs entrevus sont balayés, tout comme le héros. Cette fois-ci, c'est le trait de Michel Faure qui accompagne cet excellent volume, et le résultat est superbe. Les ambiances, et surtout les personnages, se fondent à merveille dans la trame de Giroud. Je dirais volontiers qu'ils la renforcent, et vu la puissance de l'intrigue, ce n'était certainement pas gagné d'avance. Faure ajoute une touche profondément humaine aux personnages, même au fond de leurs folies. Ma seule pensée à la fin de cet album : "dire qu'il reste seulement un tome à lire (sic)" !

Par , le

Les albums de la série LE DECALOGUE

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›