LE CREPUSCULE DES DIEUX #1 La malédiction des Nibelungen

voir la série LE CREPUSCULE DES DIEUX
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Mythologie

Sortie :
ISBN : 9782849467961

Résumé de l'album La malédiction des Nibelungen

 
Le dieu Wotan a rapporté l’anneau maudit fabriqué par Albéric et son frère, un anneau forgé dans l’or céleste contenant le souffle immortel de l’univers et qui a le pouvoir de faire plier quiconque à la faveur de celui qui le porte. Mais le géant Fafner a fini par mettre la main sur l’anneau, et depuis, la malédiction du bijou pèse sur Wotan qui est allé noyer son chagrin parmi les mortels, en l’occurrence auprès des femmes et en particulier auprès d’une à qui il a fait un enfant.

Sur la terre des Hommes, le Hun Siegger a battu les Völsung. Siegmund de Xanten et sa sœur Sieglinde furent faits prisonniers, eux, les descendants de cette lignée vaincue bien qu’ayant du sang divin coulant dans leurs veines. Siegger voulut prendre Sieglinde pour femme mais celle-ci refusa et se donna à son frère afin que son prétendant ne profitât de sa virginité.

La haine naquit entre Siegger et le frère de Sieglinde et un duel fut organisé qui ne vit aucun gagnant. Sieglinde put s’enfuir, portant en elle un bébé de son frère, un bébé qui grandira avec pour destinée de reprendre l’anneau des dieux...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La malédiction des Nibelungen

 
Attention ! Ce n’est pas parce que c’est un tome 1 qu’il sera facile d’entrer dans cette histoire ! Regardez le résumé que j’ai rédigé ci-dessus : combien de noms propres y apparaissent !? Beaucoup. Des noms de dieux, des noms de clans, des noms de personnages. Et ce n’est rien par rapport à la BD dans laquelle sont nommés aussi des objets, des évolutions de personnages, etc, etc... Pas moins d’une vingtaine de noms différents (et tous aussi "nordiquement" exotiques) nous sont par exemple bombardés dans les premières quatre ou cinq planches. Une sacrée épreuve pour le lecteur, un véritable test de volonté ! Et même si certains noms sont évidemment nécessaires pour comprendre la suite, trop, c’est trop !

Il serait toutefois dommage que le lecteur s’arrête à ce problème, car une fois passé cet obstacle s’offre à lui une histoire mêlant réalisme, légendes et fantastique jouant à la fois sur le monde des dieux, sur le monde des humains et sur des passerelles tendues entre les deux. Le crépuscule des Dieux ravira donc sans doute les amateurs de fantasy : de la fusion entre ces mondes différents naîtront probablement de multiples surprises dont on espère qu’elles donneront sa spécificité à la série.

Ces univers sont magnifiquement mis en images. Il n’y a peut-être pas beaucoup d’originalité dans les études de personnages, certes, mais les planches dessinées par Djief sont superbes. L’auteur n’hésite d’ailleurs pas à réaliser de très grands visuels et à les livrer à bords perdus. Quel résultat ! Bravo ! Vous vouliez du graphique ?! Vous allez être servis !

Au final, j’ai une impression mitigée sur ce tome 1 destiné sûrement plus particulièrement aux aficionados du Walhalla, des mythes germaniques et autres épées magiques aux pouvoirs mésestimés. Cette bande dessinée, c’est sûr, est un mariage de talents, mais la narration m’a quelque peu gâché le plaisir de la lecture. Si mes yeux ont trouvé leur bonheur, mon intérêt n’a malheureusement pas toujours trouvé le sien.
 

Par , le

Les albums de la série LE CREPUSCULE DES DIEUX

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Le Testament Des Siècles - Tome 1


Questions à Henri Loevenbruck, co-scénariste avec Nicolas Jarry et auteur du roman qui a inspiré la BD :

Sceneario.com : Lorsque ton roman est paru, pensais-tu qu'il serait adapté en Bande Dessinée ?

Henri Loevenbruck :
Non, pas du tout. D'ailleurs, quand Soleil m'a appelé, j'ai d'abord cru qu'ils voulaient me proposer d'adapter mes romans de Fantasy, adaptation à laquelle, en revanche, j'avais songé, étant donné que c'est un genre qui est plus courant en BD, surtout chez Soleil.

Sceneario.com : Le passage de roman à scénario de BD est-il difficile ?

Henri Loevenbruck :
Oui, surtout quand c'est une première fois. La collaboration de Nicolas Jarry a été précieuse et essentielle, il a fallu que j'aprenne les bases [...]

Lire la suite ›

Nicolas JARRY

Sceneario.com: Bonjour Nicolas. Tu as commencé en tant qu’auteur de fantasy. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

Nicolas Jarry : Comme beaucoup d’auteurs de ma géneration, j’ai commencé à raconter des histoires pour le JDR, même si l’envie d’écrire était déjà là. 


Sceneario.com: Plus tard tu es arrivé à la BD. Comment cette transition s’est-elle opérée ?
extrait du tome 2
NJ : J’y suis arrivé par « accident ». Un copain voulait faire de la Bd en temps que dessinateur, je lui ai fait un scénario et de fil en aiguille je me suis retrouvé accro des bulles… 


Sceneario [...]

Lire la suite ›