LE CINQUIEME EVANGILE #1 La main de Fatima

voir la série LE CINQUIEME EVANGILE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Secrets du Vatican

Genre :

Esotérique

Historique

Sortie :
ISBN : 9782302002173

Résumé de l'album La main de Fatima

Guillaume de Tyr enquête sur le meurtre de Milon de Plancy, ancien régent de Jérusalem. Ce meurtre intéresse évidemment Baudouin, le roi des Latins de Jérusalem (âgé de 13 ans) qui a pris sa suite. Il semblerait que cette affaire cache quelque chose de très important, qui semble même concerner Saladin, le plus puissant adversaire des Croisés. Un deuxième meurtre semblable au premier a lieu, le mystère s’intensifie, ces assassinats pouvant être bénéfiques à beaucoup de personnes. Mais la vérité semble être là où on ne la cherche pas.
Et si il y avait un lien avec les jeunes filles disparues, qui ont toutes la particularité d’avoir la main de Fatima tatouée sur le bras ?
 

Par Vincentb, le NC

Notre avis sur l'album La main de Fatima

Jean-Luc Istin, connu pour ses nombreux livres parus dans la collection Soleil Celtique dont il est le directeur, écrit ici pour la collection ésotérique Secrets du Vatican auprès de Montaigne au dessin soutenu par Jacquemoire à la couleur.

Le récit se déroule bien loin des contrées celtiques auxquelles le scénariste nous a habitués, puisque l’action se passe en 1174 au Proche-orient, près de Jérusalem.
C’est donc évidemment dans le contexte des Croisades (pour être précis, entre la deuxième et la troisième) que se déroule l’histoire.

Elle commence par une scène d’exécution : une jeune fille, enchaînée au fond d’un puits, l’eau qui monte, son bourreau qui l’accuse. Mais quel peut-être le péché qu’elle a commis ? Cette première partie, qui mettra un peu de temps avant d’être rattachée au reste de l’histoire, a le mérite de poser les bases de l’ambiance : sombre et ésotérique (au cas où le nom de la collection et le titre de la série ne vous auraient pas encore mis la puce à l’oreille) et enquête (pourquoi la jeune fille est-elle tuée ?).

Comme dans Les Druides du même scénariste, il s’agit ici d’une enquête cléricale, même si l’ambiance diffère assez. Mais la corrélation ne tient pas longtemps la route puisque Le Cinquième Evangile se détache vers le milieu de l’histoire de ce genre de polar moyen-âgeux : l’enjeu politique entre également en scène et Istin nous livre de nombreuses informations.

Les personnages présentés sont des figures historiques ayant existé (mais il ne faut évidemment pas confondre les personnages des personnes, c’est une fiction) et plusieurs faits ou évènements sont également réels. Istin s’est documenté pour offrir un récit plausible dans un contexte historique, ce qui renforce l’histoire. En effet, l’ésotérisme se doit de reposer sur des réalités. On ne sait pas encore bien avec ce premier tome où l’auteur veut nous amener, même si le titre de la série et le dénouement de cet album mettent évidemment le lecteur sur la voie.

Les différents fils rouges se croisent et s’emmêlent, le lecteur est plongé comme le personnage principal (et narrateur en voie off) dans le mystère.

Au niveau graphique, Montaigne offre également un travail documenté avec des vues réalistes du Proche-Orient de l’époque. Son trait semi-réaliste sert très bien le récit même s’il peine parfois au niveau des expressions, néanmoins le travail est de qualité. Pour les ambiances, le coloriste a beaucoup travaillé sur les jeux d’ombres et lumières ce qui donne un cachet spécial au dessin très plaisant, certains effets sont particulièrement réussis.

Ce premier album encourageant de la série Le Cinquième Evangile en pose les bases : une enquête ésotérique dans un contexte historique réel. Beaucoup de mystères restent encore très peu dévoilés, et pour cause... ce n'est que le premier album. La suite est donc vivement attendue !

Par , le

J'aime être surpris de temps en temps par une bande dessinée, un livre ou un film, découvrir de nouveaux auteurs dont je ne connaissais pas encore vraiment leur production.
Lorsque j'ai eu en main ce Cinquième évangile, nouvelle série dans la collection Secrets du Vatican, écrite par Istin et illustré par un nouveau venu : Thimotée Montaigne. Son style fort réussi, me rappelle celui de Lauffray ou d'Alice.
Et j'ai eu un véritable coup de foudre pour ce dessin. Son travail est soigné, net et il y a un très bon travail de recherches pour rendre crédible Jérusalem, le spersonnages et la vie à cette période.
De plus, le récit au départ je me disais que cela allait encore une intrigue policière/mystico/religieuse moderne genre Da Vinci Code, mais que nenni. Cela se passe en l'an 1100 environ, nous sommes en pleine croisade, bref, c'est un récit historique matiné de suspense et de religion. oui, il ne faut pas oublier qu'au départ, il y a des meurtres de jeunes filles ainsi que d'un chevalier et qu'un certain Guillaume de Tyr va mené l'enquête. Cet homme est proche du jeune roi Baudoin. Tiens, d'ailleurs à ce propos, si vous avez vu le Kingdom of Heaven de Ridley Scott, vous ne serez pas dépaysé par le contexte historique.
Istin, dont j'ai aussi apprécié le tome 4 des Druides sorti aussi ce mois de juin 2008, a su concocté une très bonne intrigue qui happe dès les premières pages le lecteur et amène déjà quelques interrogations sur ce qui se cache, sur ce qui se trame derrière cette affaire.

Bref, un premier tome vraiment prometteur dont j'attends maintenant la suite avec le plus grand intérêt.
je vous conseille de prendre part au côté de Guillaume de Tyr et de Baudoin dans cette enquête qui pourrait changer bien des choses...

Par , le

Les albums de la série LE CINQUIEME EVANGILE

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›