LE CHOUCAS #6 Gagne à être connu

voir la série LE CHOUCAS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Repérages

Sortie :
ISBN : 2800135212

Résumé de l'album Gagne à être connu

Le Choucas, tranquillement assis dans son café parisien, derrière son demi, voit arriver ce bonhomme, ce monsieur Brumeuse. Ce dernier engage le détective afin qu'il retrouve un certain Gus Chambranle, qui aurait reçu un des reins du fils décédé du vieux Brumeuse.
Cependant, ça n'est pas si simple, le Choucas va devoir aller chercher son gibier dans les forêts Canadiennes, découvrant ainsi un drole de monde ou les indiens locaux semblent être les victimes d'un étrange traffic de sang... !

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Gagne à être connu

Ce sixième tome est vraiment d'une très bonne qualité, non seulement parce que l'enquête est haletante, on s'engouffre sans réfléchir et c'est un vrai plaisir de lecture, mais surtout parce qu'aucun élément ne rogne sur les autres. On a droit à un très bon polar, à une petite étude des mœurs locales, des psychologies très fines et un dessin absolument fantastique, très expressif !
Ce qui est donc très intéressant, c'est d'avoir sorti le Choucas de son cadre parisien, de l'avoir balancé dans les montagnes canadiennes, au milieu de trafiquants de sang indien ! De ce dépaysement, Lax arrive à créer une sorte de second souffle pour ce personnage. On y retrouve les mêmes codes de cette série, des dialogues savoureux, des prises de nez, une femme séduisante mais en plus de ça on a un héros un brin déraciné qui ne se laisse pas faire et finit très vite par retrouver ses marques. L'histoire va donc pouvoir commencer...
Si vous ne connaissez pas cette série, tentez votre chance avec cet album vraiment bien écrit et exécuté.
Du bonheur ;-)

Par , le

Les albums de la série LE CHOUCAS

Nos interviews liées

Entretien avec Christian Lax

Interview réalisée par Melville et Placido à Angoulême à l’occasion du 39ème Festival International de la bande dessinée (janvier 2012).


Sceneario.com : Pain d’alouette est la suite de L’Aigle sans orteils sans toutefois réellement l’être. Comment est né votre projet ?
Christian Lax : Quand j’ai fais L’Aigle sans orteils je ne l’avais pas conçu comme pouvant avoir une suite mais vraiment comme un one shot, pour preuve la disparition d’Amédée. Mais il y a eu deux principales raisons pour lesquelles j’ai rebondis. La première est tout bêtement mercantile, comme L’Aigle… avait bien marché je me suis dit qu’il y avait peut-être un sillon à creuser. La seconde est que j’aime le vélo (c’est un sport que je pratique) et j’avais envie de revenir dans cet univers du cyclisme et de cette époque de l’entre-deux guerres, donc pourquoi pas raccrocher cette histoire à L’Aigle… de manière à avoir une « œuvre » qui se tienne un peu [...]

Lire la suite ›