LE CHATEAU DES ETOILES #18 Venus Marsienne suivi de Les Chimères de Vénus 6/6

voir la série LE CHATEAU DES ETOILES
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Fantastique

Science Fiction

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782810200535

Résumé de l'album Venus Marsienne suivi de Les Chimères de Vénus 6/6

 25 avril 1875. Paris.
C'est ce jour là que sera inaugurée l'Exposition interplanetaire, en présence de l'Empereur Napoleon III et l'Empereur allemand. Séraphin et ses compagnons n'ont pu réussir leur tentative de convaincre Napoleon III de venir en aide aux Martiaux. Le jeune homme et ses compagnons vont tenter une nouvelle fois de sauver la princesse venue de Mars. Il va leur falloir "braquer l'Exposition interplanetaire"...

 

Par Berthold, le 18/06/2021

Notre avis sur l'album Venus Marsienne suivi de Les Chimères de Vénus 6/6

Dans cette 18ème gazette du Château des Etoiles, Alex Alice nous fait suivre l'aventure désespérée de nos héros pour venir en aide à la princesse de Mars.

Cette saga, imaginée par Alex Alice, nous reserve toujours autant de surprises. Cet univers est riche et permet de jouer avec pas mal d'idées concernant ce monde. Cette fois-ci, il va nous entraîner au coeur de cette Exposition interplanetaire, nous permettant d'admirer les superbes pavillons, dont le clou du spectacle de cet exposition. Mais surtout, il nous entraîne à la suite de Séraphin et de ses compagnons pour sauver la princesse. Suspense, rebondissements : tout est là pour nous donner du spectacle. Et le tout est mis en images par un artiste hors-pair et étonnant, nommé Alex Alice. Ce dernier est vraiment le maître d'oeuvre de cet univers.

Nous allons aussi découvrir le final du premier tome de la série dérivée Les Chimères de Venus. Alain Ayroles suit les traces d'Alex Alice. Lui aussi parvient à nous faire croire à la vie sur Vénus, ce monde où vivent encore des monstres préhistoriques et où les grands d'Europe rêvent d'implanter des colonies. Tout cela est mis en valeurs par le travail étonnant d'Etienne Jung.
Vous trouverez là aussi des "articles d'époque" fort intéressants et parfois fort amusants.

Le Château des Etoiles
, et les Chimères de Vénus sont de très belles lectures, de très bons divertissements dont il serait fort dommage de se passer.

 

Par , le

Les albums de la série LE CHATEAU DES ETOILES

Nos interviews liées

Alain Ayroles

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie tant attendu du dernier tome de la série D. Peux tu nous parler de la genèse de cette saga ? Alain AYROLES : A la fin de Garulfo, j'ai proposé à Bruno Maïorana de lui écrire une histoire de vampires, sachant que ce sujet le passionnait depuis toujours. Bruno m'avait mis en garde : au vu de l'incroyable profusion de romans, de films et de bd traitant de vampires, il allait être difficile de produire quelque chose d'original. Je savais aussi que ce connaisseur serait intraitable quant à la fidélité à l'esprit du genre. Le défi était stimulant ! Sceneario.com : Quelles en ont été les influences ? Alain AYROLES : J'avais été marqué par le remake que Werner Herzog avait fait du Nosferatu de Murnau. Mes autres références cinématographiques étaient les Dracula de la Hammer, celui de Coppola, le Bal des vampires de Polanski ou les Prédateurs de Tony Scott [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Alain Ayroles entre la cape et les crocs.

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie du dixième et dernier acte de la série (culte) De Cape et de Crocs . Avant toute chose, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?
Alain Ayroles : Je suis le scénariste de De cape et de crocs, dessiné par Jean-Luc Masbou, de Garulfo, série aujourd’hui terminée, et d’un album de la collection « 7 » : Sept missionnaires, mis en images par Luigi Critone, ainsi que d’une autre série : D, avec le dessinateur de Garulfo, Bruno Maïorana. Sceneario.com : Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Alain Ayroles : Beaucoup d’émotion, l’impression de dire adieu à de vieux amis. Sceneario.com : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette aventure?
J Alain Ayroles : je suis assez étonné et un peu impressionné que Jean-Luc et moi ayons réalisé une aussi vaste saga [...]

Lire la suite ›