LE CHATEAU DES ETOILES #1 Le secret de l'Ether

voir la série LE CHATEAU DES ETOILES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Fantastique

SteamPunk

Sortie :
ISBN : 9782369810735

Résumé de l'album Le secret de l'Ether

1868. Le Nord de la France. Claire Dulac se prépare pour une expérience en ballon. Elle pense aller assez haut pour détecter l'éther, l'un des mystères du cosmos, un fluide qui pourrait enfin révéler ses secrets. Son mari, Archibald, lui demande d'abandonner son projet qu'il juge trop risqué. Elle promet à son mari et à son fils, Séraphin, qu'elle sera vite de retour. En quelques heures, elle s'élève à 12000 mètres : ce qui est le point de non-retour. A 12900 mètres, quelque chose se produit. Plusieurs phénomènes électromagnétiques se manifestent. Claire a enfin réalisé son rêve : elle a atteint le mur de l'éther. Malheureusement, à 11h55, quelque chose endommage le ballon, et c'est la chute libre. Il s'écrase quelque part sur Terre. Le carnet de bord de Claire se perd dans une forêt.

1869. Un an plus tard. A Courrières. Séraphin a quelques soucis à l'école. Il rentre chez lui la mine déconfite. Son père sait à quoi il pensait et lui confisque quelques uns des dirigeables qui ornent sa chambre. L'enfant pense trop à sa mère disparue et à ses idéaux. Le premier jour des vacances d'été, un courrier arrive pour Archibald. Un courrier où on lui donne rendez vous le premier juillet au Rocher du Cygne à Fussen, en Bavière. Il doit amener cette missive et ne doit rien dire à personne. De plus, cette personne aurait retrouvé le carnet de Claire. Bien que soucieux, le père de Séraphin accepte le voyage et confie son fils à la tante Gersande. Le lendemain, le père et le garçon se rendent à la gare de Lille. Et là, deux individus viennent apostropher Archibald...

 

Par Berthold, le 19/05/2014

Notre avis sur l'album Le secret de l'Ether

Fin janvier 2014. Lors du dernier Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême, une énorme affiche attire mon attention au stand du nouvel éditeur Rue de Sèvres. Il y est noté Le Château des Etoiles. On peut même voir des superbes objets exposés liés à ce titre. On découvre par la même occasion que l'artiste de ce nouveau titre est Alex Alice, l'auteur de Siegfried (Dargaud) !
Le Château des Etoiles est donc le nouveau grand projet de l'artiste et il sortira en septembre 2014... Puis on apprend que ce projet sera pré-publié façon journal en mai-juin-juillet 2014. A sa sortie, je me suis procuré le premier fascicule et c'est avec un rare plaisir que je me suis plongé dans cette lecture.

Avec Le Château des Étoiles, Alex Alice nous invite à partir vers un autre voyage, une autre conquête : celle de l'espace. Pourtant, me direz vous, nous sommes en 1869 ?! Il faut attendre encore un siècle avant que l'homme ne pose un pied sur la lune ! Mais, mécréants, avec cette bande dessinée, Alex Alice imagine un récit pas vraiment steampunk, dirais-je, mais avec quelques élèments fantastiques. Nous suivons Séraphine et son père, Archibald, dans ce périple qui les conduit en Bavière où ils y rencontrent un certain Louis II. Mais pour l'instant, nous n'en savons pas plus. Il faudra attendre le prochain numéro pour découvrir la suite. Je dois bien avouer qu'Alex Alice a réussi en si peu de pages à nous passionner pour cette aventure.

De plus, nous pouvons admirer son talent de dessinateur et coloriste. Les planches sont superbes. Le format permet de pleinement les admirer. Les premières pages sont magnifiques et douloureuses en même temps avec le dernier voyage de Claire. L'auteur fait passer l'émotion et la perte d'une mère. Puis, il nous entraine dans une course poursuite réussie dans la gare de Lille, avant de nous émerveiller devant les décors de Bavière et ce fameux château. Alice utilise un trait différent de Siegfried, il se rapproche du style manga tout en gardant le côté franco-belge. Le choix des couleurs apporte beaucoup à la narration.

En dernière page, on peut lire quelques articles de "presse" de l'époque concernant ces "prussiens" de la gare de Lille, sur le mystère de l'éther, de la première de l'or du Rhin. Ces articles sont signés de la main d'Alex Nikolavitch.

Ce premier numéro au format journal est une belle idée pour découvrir cette nouvelle série. Vivement le mois prochain pour lire la suite des aventures de Séraphin !

Par , le

Les albums de la série LE CHATEAU DES ETOILES

Nos interviews liées

Alex NIKOLAVITCH

SCENEARIO.COM: Pour commencer peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Alex NIKOLAVITCH: J'ai toujours adoré la BD, et j'en ai toujours lu. Du Tintin, du Lucky Luke, du Gaston, du Pif et du Astérix, à la base. Et puis aussi Strange et Nova, quand j'arrivais à en avoir, ce qui n'était pas évident vu que ma mère supportait tout, dans le genre, sauf le super-héros. Du coup, j'ai toujours fait de la BD. Quand j'étais tout gosse, j'ai créé un personnage assez Gastonnesque, ainsi qu'un pastiche de l'Araignée. Puis, en grandissant, un héros ado démerdard, dont j'ai pondu, textes et dessins, quatre albums sur papier machine, coloriés au crayola. Avant de m'apercevoir que ce n'était qu'un magma d'influences pas digérées et de me calmer un peu, d'autant que mon dessin n’était... pas phénoménal. Jusqu'au jour où j'ai découvert Watchmen [...]

Lire la suite ›