LE CHANT DES STRYGES #7 Rencontres

voir la série LE CHANT DES STRYGES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 284055951X

Résumé de l'album Rencontres

7 ans ce sont écoulés depuis leur rencontre avec les Stryges au coeur de la forêt Amazonienne. Mais chaque année, Kevin et Debrah se retrouvent et tentent d'oublier le cauchemar de cette expérience...
Mais les évènements en voudront autrement. Surtout lorsque certains qui ont été approchés de trop prêt par les créatures sont rongés par un mal incurable. Parmis ces personnes, Melly, l'ami de Kevin, et Jill, une Ombre tout comme Debrah, qui va tout faire pour la retrouver et pour ensemble essayer de sauver leur peau. Et cela semble passer obligatoirement par la case Sandor G. Weltmann, l'insaisissable milliardaire...
La lutte est engagée...

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album Rencontres

Vous l'aurez compris, cet album débute un nouveau cycle qui se déroule 7 ans après la fin du tome 6.
Ce qui s'est passé entre les deux ? Mystère, un laconique avant-propos de quelques lignes tente de nous résumer la situation, mais ne fait qu'épaissir le mystère... Soit! Débute alors ce nouvel opus, et comme à son habitude, sur les chapeaux de roue, même si par la suite le rythme général de l'album reste somme toute assez lent.
Corbeyran est toujours aussi bon pour camper une histoire mystérieuse à souhait. On navigue entre complot et fantastique, où les personnages ne sont que les pions de forces bien supérieures à eux, mais contre lesquelles ils vont tenter une résistence qui semble vaine... Les héros ont des caractères en acier trempé, mais montrent également leur faiblesse.
Le dessin est toujours aussi nerveux, les couleurs toujours impeccables.
Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur l'organisation dont fait partie Debrah, sur sa lutte contre les Stryges, mais pas d'illusion, vous n'en apprendrez pas des masses... Alors si vous vous attendiez à quelconques révélations, prenez votre mal en patience...
En achetant cet album, vous resignez pour une nouvelle saison à la "X-files", où l'on croit en savoir plus, mais où en fait on reste toujours sur sa faim.

Par , le

J'ai un peu le sentiment d'avoir lu un feuilleton TV, un bon feuilleton TV, mais qui m'a quand même laissé sur ma faim car j'ai vraiment l'impression de n'avoir pas apris grand chose sur les Stryges, comme si on avait pas énormément avancé dans l'histoire.
En revanche on ne s'y embete quand même pas. Le Chant des Stryges reste une bonne BD, la série me plait toujours autant et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisirs à me replonger dans cet univers... mais euh... vivement la suite ?

Par , le

Les albums de la série LE CHANT DES STRYGES

Nos interviews liées

Un entretien avec Richard Guérineau

Un entretien avec Richard Guerineau à l'occasion de la sortie de Charly 9
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›

Richard Guérineau

Sceneario.com : Commençons par l’incontournable une petite présentation :o)
Richard Guérineau : J’ai commencé à faire de la bande dessinée en 93/94. J’ai réalisé une première série qui s’appelait L’as de pique chez Dargaud. Elle a été rééditée depuis chez Delcourt en version intégrale noir et blanc. Ensuite j’ai travaillé sur Le chant des Stryges. En parallèle je fais un peu d’illustration et quelques bricoles à droite à gauche. Je viens de terminer quelques couvertures de romans pour les éditions J’ai lu. J’ai relooké les romans de Lovecraft, des choses diverses comme ça. Sceneario.com : Uniquement chez J’ai lu ?
Richard Guérineau : Essentiellement. Ils étaient venus me trouver il y a quelques années parce que j’avais fait un porte folio avec la librairie Ciné flash sur des thèmes gothiques fantastiques, époque 19e et ça leur avait bien plu [...]

Lire la suite ›