LE CERCLE DE MINSK #2 Il était cinq soldats...

voir la série LE CERCLE DE MINSK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ALBIN MICHEL

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782226177261

Résumé de l'album Il était cinq soldats...


Heike et Iannis vont chacun de leur côté échapper à leurs ravisseurs respectifs. La première retrouvera Morel, du mystérieux Cercle de Minsk, et Iannis se verra conduit chez un homme qui lui déclarera être son père biologique. En effet, l’Histoire les a séparés et la famille Klinkert est en réalité une famille adoptive pour le jeune médecin.

Ensuite rassemblés, Iannis et celle qu’il a considérée tant d’années comme sa sœur de sang vont écouter Morel commencer son explication sur ce dans quoi ils se retrouvent embarqués depuis la découverte du fameux "Schin"...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Il était cinq soldats...


Ce second tome du Cercle de Minsk a les atouts d’un album faisant voler en éclat les a-priori et les hésitations qu’ont pu avoir les lecteurs en découvrant le volet précédent. En effet, le scénario reste sur sa dynamique lancée et des rideaux sont levés sur les explications que Iannis (et le lecteur, avec lui) attend.

Le dessin ne perd pas en qualité. Il en gagne, même, tout comme les couleurs. On avait relevé de nombreuses incrustations d’images (tableaux, journaux) dans les vignettes du tome 1. On remarque là le soin apporté à certains détails, tout comme les reflets sur ce pistolet qui en devient presque plus réaliste que la vignette dans laquelle il apparaît !

La griffe du maître scénariste se fait aussi plus marquante. A l’instar des récits de la série Secrets (L'écharde, Le serpent sous la glace), on retrouve avec bonheur ce don que maîtrise Frank Giroud de faire intervenir les démons du passé pour donner de la solidité à son histoire et pour nous laisser dans l’attente impatiente du prochain tome !
 

Par , le

Les albums de la série LE CERCLE DE MINSK

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›