LE BOSS #2 Toutes ces années...

voir la série LE BOSS
Dessinateurs :



Scénaristes :



Éditions :

Sceneario.com

Collection :

Les Introuvables

Genre :

Humour

Inclassable

Sortie :
ISBN : 999999999X

Résumé de l'album Toutes ces années...

 
Avec tout le Picon qu'il s'enfilait, personne n'était vraiment certain qu'il arriverait jusque là. Mais "Yes, he can" (ette de bière), et voilà que ça y est, il les a atteints, les 40 ans !!!

Quarante, c'est comme un rêve. (Surtout pour ceux qui sont plus âgés). C'est comme les quarante voleurs d'Ali-Baba, comme les quarante kilomètres d'une course à pied qui ferait quarante kilomètres, ou comme le degré d'alcool d'une boisson que dans son garage, il essaye jour après jour de mettre au point... Et il y arrivera, le bougre ! Rien ne lui résiste ! N'a-t-il pas avant cela fait des tas de trucs de ouf (plus ou moins bons pour l'écosystème) comme par exemple faire un super dessin à la maîtresse en 1977 ou créer le site Sceneario.com ?!?

Bon anniversaire Aub !
 

Par Sylvestre, le 03/02/2011

Notre avis sur l'album Toutes ces années...

 
Bon, eh, j'ai déjà fait le résumé de cette fiche : je ne vais pas non plus faire en plus un avis, une preview et une bann, hein ?!
 
Alors simplement : bon anniversaire, Aub, et... porte-toi bien pour les 40 années à venir !!!
 

Par , le

 
Mouais, la lecture de l'ouvrage s'effectue à la vitesse de la lumière et on regrette parfois l'angle totalitaire choisi par les auteurs. Néanmoins, on ne peut s'empêcher de lui souhaiter un joyeux anniversaire et de doubler la mise sans aucun problème !
 

Par , le

 
J'ai été très heureux de découvrir cet ouvrage. Mon père m'en parlait déjà il y a quelques années en m'en disant le plus grand bien ! Je dois bien avouer que je suis surpris qu'il ait si bien vieilli ... Issu d'une génération pourtant délaissée le trait se relâche sur bien des spécimens et les couleurs passent au fil du temps... Mais pas sur celui-ci, et pourtant il en a vu défiler des litres de boissons et des kilos de viande... Mais rien n'y fait il reste comme au premier jour ! En l’occurrence même si le scénario est nul c'est une grande joie de fêter le 40ème anniversaire de cet ouvrage !
 

Par , le

 
Bon Anniversaire Patron !

Ca fait 40 ans que tu es là, et déjà un beau bilan à ton actif. Pour ce qui me concerne j'en ai vu un fanzine (le 2eme meilleur du monde derrière PDLM), un jeu de rôle d'anthologie et OEUF CORSE un petit blog BD qui tournicote pépère...
Ce que je retiens de sceneario, c'est une vraie bande de potes, que tu as su construire, fédérer, animer, et dans la vie le sentiment d'appartenance est une chose fondamentale pour que chacun se construise. Tu as apporté une pierre à l'édifice que chacun s'est construit au travers de scénario, et au delà des milliers de fiches, des centaines d'interviews et de l'intérêt intrinsèque du site, c'est avant tout cela que je retiens.
Continues comme ça car 40 piges (et je te suis pas bien loin) ce n'est que le début de la belle aventure !

Amitiés
Tito
 

Par , le

 
Commentaire : 5 ans à attendre pour connaitre la suite des aventures. C'est long mais moins que pour d'autres. Le premier opus fut un agréable surprise, et pour ce nouveau tome, la surprise perdure. Difficile d'être blasé avec une histoire aussi virevoltante et qui nous amène de surprises en surprises. Les auteurs ont fait un travail remarquable, mais force est de constater que le fruit de leur travail ne leur appartient plus trop.
 

Par , le

 
5 ans après, le boss sort 40 la suite de 35 ! Bon, forcement, on connait déjà l'histoire : et bon anniversaire, et tralali, tralala, fiesta, tango et malàlatêto !
Mais, bon, 40 est aussi un passage, une nouvelle vie, une nouvelle aventure !

Profite donc de ce 40 et rendez vous dans 5 ans, pour Le boss 45 !!!
 

Par , le

 
40 ans ont été nécessaires pour arriver à un tel résultat. 40 ans de maturation physique, 40 ans de réflexions "scénéaristiques" délicates et parfois hâtives, 40 ans de tergiversations volontaires et exacerbées pour en soustraire non pas une veine mais un filon prometteur pour les 40 prochaines années. Le cru est bon, a évidemment du coffre, de la couleur, du panache, ne sent pas la groseille mais cultive l'amertume charmeuse, attise certes la fébrilité mais donne envie de l'apprécier jusqu'à la lie.

Allez zou, que le dieu sceneario reste avec toi jusqu'à plus soif et bien sûr, joyeux anniversaire, Aub !!!
 

Par , le

 
Lors de mon tout premier Angoulême (en janvier 2009), j’ai accompagné Aubert et M@t dans tous les micro-événements de la soirée du vendredi (je crois me souvenir que c’était le vendredi, mais c’était peut-être finalement le samedi, enfin qu’importe). On avait déjà un peu bu (je me souviens notamment du cocktail jus de fruits/vodka de la soirée Zoo… bien tassé le bouzin !), Aubert s’est retourné vers nous et nous a dit avec l’œil qui brille : « Si un jour je vends Sceneario.com, jamais je ne vendrais son équipe ! ». Sur le moment on s’était bien marré et on avait trouvé ça super classe, et classe ça l’EST toujours aujourd’hui… !

Bon anniversaire Aubert !
 

Par , le

Bon anniversaire Aub !!

Merci de nous avoir entrainé dans cette aventure folle qu'est sceneario !

40 ans, c'est rien, c'est que la fin de l'adolescence pour des grands enfants comme nous !

Par , le

Dans mon parcours de lecteur il y a des albums qui m'ont marqué plus que d'autres et je crois que ce deuxième tome risque de venir rejoindre le premier dans le panier de tête.
Car, voilà, on s'attache au personnage principal, à ses démêlés avec le milieu, les rebondissements qui viennent ponctuer ce quotidien pourtant déjà très rythmé. On se laisse prendre au jeu de ces échanges avec son équipe, ces petites blagues qui se glissent pendant les pots à Angoulême ou ces séances de lectures gracieusement offerts aux petits nouveaux...

Et, à la finale, je me rend compte, surtout, que l'intrigue est passionnante. Dès le début on se sent proche de ces héros qui nous ressemblent, de ce "chef" à poigne (de velour), on ne passe aucune page (même les sempiternelles séances météo deviennent un gimmick qui fait sourire, comme un très bon gag de Nelson) et on finit par refermer l'album en soupirant, content d'avoir partagé ce moment avec ces personnages virtuels, et impatient de lire la suite.

Le Boss tome 2 est un album très enrichissant, plein de bonté, qui donnerait vraiment envie de devenir, nous aussi, rédacteur sur un site de BD, de rejoindre cette équipe, ce Boss !
Merci à eux, à lui, et bon anniversaire alors ;-)

Par , le


malgré son problème de vue (voir la photo) et son âge avancé, il réussit à garder toujours l’œil affuté pour mener Sceneario.com

Bon anniversaire et il nous reste dix ans pour trouver une nouvelle idée pour ton prochain changement de dizaine.

Par , le

Je crois que c'est l'an passé, à Angoulême où j'avais ouvert mon tube de guronsan au petit déjeuner, tu m'avais regardé avec effroi et crié : "Au secours, je ne veux pas vieillir!!!!!".
Hé ben c'est raté
Un très heureux anniversaire

Par , le

Couplé avec les dix ans de Sceneario fêtés l'année dernière, te rends-tu compte que tu as investis 1/4 de ta vie dans ce truc? Et le ratio ne va faire qu'augmenter encore et encore...

Mais, hum, à n'en pas douter, ça vaut sacrément le coup!

Merci pour ton dévouement, ton savoir-faire, ta motivation, ta passion...

Un très joyeux anniversaire Aub!

Par , le

Les albums de la série LE BOSS