Le beau voyage

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Drame

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782505016335

Résumé de l'album Le beau voyage

Léa apprend la mort de son père, décédé alors qu’il avait à peine 57 ans. La jeune femme, animatrice de télévision connue, se replonge alors dans le passé. De cette introspection familiale ressortent des souvenirs difficiles. Mais peut être est ce un mal nécessaire pour que Léa puisse enfin laisser derrière elle les fardeaux qui l’ont empêchée de vivre jusqu’ici.

Par Legoffe, le 28/01/2013

Notre avis sur l'album Le beau voyage

L’auteur du très beau Lydie revient avec un nouveau livre émouvant et intimiste et, en même temps, très universel de part les sujets qu’il développe. Zidrou relate, en effet, l’environnement familial et les drames qui peuvent écorcher le quotidien de chacun d’entre-nous. Des drames qui font partie de notre construction personnelle, ou de notre déconstruction d’ailleurs, tout dépendant de la manière dont l’individu gèrera l’épreuve en question.

Nous suivons donc Léa, qui ouvre la porte des souvenirs après la mort d’un père peu présent, elle qui avait déjà perdu sa mère plusieurs années auparavant. Elle y fera des découvertes qui lui ouvriront les yeux sur des questionnements restés jusque-là sans réponses, abordant par la même occasion un autre thème sensible dont je ne dirai rien pour ne pas dévoiler le final de l’histoire.

L’auteur a réalisé, pour cela, une construction narrative particulièrement bien faite. Si les premières scènes paraissent être des morceaux de puzzle difficiles à placer pour le lecteur, l’histoire devient très vite beaucoup plus claire, au fur et à mesure que l’auteur révèle l’histoire de Léa et de sa famille.

Zidrou aborde des sujets difficiles et particulièrement dramatiques, mais - comme à son habitude - il parvient à le faire sans tomber dans le mélo. L’émotion est omniprésente, mais l’introspection est subtile, délicate. Ce “beau voyage” (du titre d’une chanson de Bobby Lapointe) est, en fait, un retour vers le passé, et donc une épreuve douloureuse pour Léa. Mais le beau est peut être au bout de ces moments difficiles, pour peu que l’on puisse lâcher son fardeau.

Pour ce voyage, Zidrou s’est fait accompagner par Benoît Springer dont le dessin, aux traits légèrement tourmentés, s’adapte parfaitement au récit. Je suis particulièrement impressionné par sa capacité, en quelques coups de crayon, à faire passer les émotions des personnages, à donner du sens et de la vie dans les regards.

Ce livre impressionne par sa capacité à retranscrire tout ce qui a pu faire de Léa ce qu’elle est, de part ce qu’elle a vécu, de part ses relations avec ses parents. Le sujet est, forcement, universel et il laissera chacun d’entre-nous dans ses réflexions personnelles au terme d’une lecture chargée d’émotions.

Par , le

Nos interviews liées

Interview Benoît Springer


Sceneario.com
: Comment vous est venue cette idée ? Benoît Springer : Séverine est une grande lectrice de livres, de magazines, d’articles… elle dévore tout ce qui peut être lu. Et elle aime l’idée que chaque mot peut avoir un sens érotique. Quant à moi, je ne suis jamais aussi heureux que quand je croque des corps humains. Nous avons réuni nos plaisirs, les livres et les corps, dans un même projet. Sceneario.com: Est-ce un fantasme de couple ou l'aboutissement d'une longue maturation ? Benoît Springer : Ni l’un ni l’autre. Nous aimons travailler ensemble, explorer tous les genres… du polar fantastique à l’érotisme. Sceneario.com: Lequel d'entre vous était le "dominant" (pour ne pas dire l'initiateur) de ce projet ? Benoît Springer : Nous avions l’envie commune de faire une bande dessinée érotique et c’est Séverine qui a amené l’histoire [...]

Lire la suite ›

Zidrou pour son album Maître Corbaque chez Sandawe.com

Zidrou Sandawe.com

Interviewer:  PEK pour l'Equipe de Sceneario.com. Caméra et son Mathieu Langlois, mixage Aubert Bonneau. Zidrou et Maitre Corbaque chez Sandawe.com [...]

Lire la suite ›

Interview de Benoit Springer

  Sceneario.com : Bonjour et merci de nous accorder une interview. Pour commencer, pourrais-tu nous raconter ton parcours et comment tu es venu à la BD ? Benoit Springer : J’y suis venu très simplement. Comme beaucoup de gens, j’ai commencé à dessiner tout petit, mais au moment où la plupart des gens s’arrêtent, moi j’ai continué.

Après, j’ai eu un parcours assez classique : après un BAC A3 j’ai fait une année d’Art Plastique à Bordeaux et ensuite deux ans et demi, un peu près, à l’école de BD d’Angoulême.Suite à cela, j’ai tout de suite signé chez un éditeur et c’était parti !
A partir d’Angoulême, c’est allé vite car j’y ai rencontré des auteurs qui étaient déjà publiés comme Claire Wendling, Christophe Gibelin, Thierry Robin [...]

Lire la suite ›