LE BANQUIER DU REICH #1 Tome 1

voir la série LE BANQUIER DU REICH
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Historique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782344027004

Résumé de l'album Tome 1

Hjalmar Schacht, 68 ans, voyage avec sa femme en avion depuis Calcutta vers Rome. L'avion se pose sur l'aéroport Lydda de Tel-Aviv pour le ravitaillement. Schacht est inquiet, surtout lorsqu'on leur prend les passeports, mais il parait que cela fait partie de la procédure. Alors que les Schacht prennent un café dans le hall de l'aéroport, Hjalmar est reconnu par certaines personnes. Hjalmar est inquiet vis à vis de son passé. Toutefois, ils peuvent réembarquer tranquillement, sauf qu'à son retour à bord, un homme l'interpelle, un certain Jacob Lieber, agent du Mossad. Il veut le questionner sur son passé et un certain Rolf Lübke...

 

Par Berthold, le 03/02/2020

Notre avis sur l'album Tome 1

La Banquier du Reich est une série prévue en deux volumes qui s'intéressent à Hjalmar Schacht, ancien grand argentier du chancelier Adolf Hitler, qu'il a porté au pouvoir et qui est devenu président à vie de la Reichsbank et a par trois fois sauvé l'Allemagne de la faillite, entre autres.

Par le biais de son interrogatoire avec cet agent du Mossad, les deux scénaristes de La banque : Boisserie & Gullaume, se penchent sur l'histoire de cet homme et sur cette période qui débute avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler et qui se poursuit pendant la Guerre Froide. Cet homme qui a collaboré avec le nazisme, puis s'y est opposé, a une vie assez intéressante et se présente comme un homme brillant, qui reste ambigu et énigmatique et qui fut l'un des plus grands économistes de tous les temps.
Ce premier tome reste assez passionnant, même si je l'ai trouvé un peu bavard et manquant parfois de rythme. Boisserie et Guillaume s'y connaissent pour relancer un peu la mécanique quand il le faut et captiver à nouveau l'attention du lecteur. Cela reste un vrai récit historique bien détaillé, qui bénéficie d'explication bien amenée pour bien comprendre l'intrigue et le fonctionnement de cette période.

Cyrille Ternon propose un dessin réaliste de très bonne facture. Les décors sont parfaits, tout est bien reconstruit. Les cases sont riches en informations, les personnags sont assez expressifs. Schacht reste même assez ambigu sous son coup de crayon.

Un récit intéressant et passionnant, qui nous propose une bonne partie de l'histoire du XX7me siècle sous un autre œil, à travers l'histoire d'une personnalité de l'époque qui mérite d'être connue.

 

Par , le

Les albums de la série LE BANQUIER DU REICH

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›