LAP !

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LES IMPRESSIONS NOUVELLES

Genre :

Autobiographie

Document

Pédagogique

Sortie :
ISBN : 9782874491856

Résumé de l'album LAP !

 
La dessinatrice de BD Aurélia Aurita a passé un an au LAP (Lycée Autogéré de Paris) en qualité d’observatrice. Un an : le temps de comprendre comment ça fonctionne, le temps d’y rencontrer des élèves et des enseignants, le temps d’y vivre et de s’y faire accepter... au risque d’avoir du mal à en repartir une fois finie la mission qu’elle s’était donnée !
 

Par Sylvestre, le 18/02/2014

Notre avis sur l'album LAP !

 
Le LAP est un établissement scolaire parisien our le moins original : un lycée sans proviseur ni surveillant, autogéré par les professeurs et les élèves qui, en plus des cours proprement dits, mettent la main à la pâte lorsqu’il s’agit de ménage, de cuisine, de gestion de crise ou d’organisation. Un lycée expérimental, pilote, aux parfums d’utopie et qui a ouvert ses portes il y a maintenant plus de trente ans...

Entre reportage dessiné et autobiographie, Aurélia Aurita nous livre sa vision du LAP à cela près qu’au contraire des journalistes devant rester neutre vis-à-vis de leur sujet, elle va s’adapter, se faire accepter, se fondre, et même aller jusqu’à participer ; rendant son expérience plus forte et son "rapport" forcément plus personnel et donc moins distant.

On croise plein de monde dans les pages de LAP !, et cette galerie de portraits qui nous est présentée nous permet d’aborder différents thèmes par des prismes tous aussi divers : les difficultés scolaires d’untel, le soutien apporté par certains à d’autres, la joie de ceux qui réussissent leur année, le rapport aux taches extrascolaires, le ressenti des professeurs ; ceux qui y croient encore à fond et ceux qui au contraire ont l’impression d’avoir fait le tour de la question. Les assemblées générales, les votes, les réunions... Le jardin de l’établissement ; ceux qui passent et ceux qui s’y complaisent au point de ne plus aller en cours... Et tout cela est très intéressant, d’autant plus qu’on ne peut pas forcément soupçonner qu’un tel établissement existe. Cela dit, malgré la multitude de points abordés par Aurélia Aurita, on n’arrive peut-être pas à bien se rendre compte de certaines choses : de la vie quotidienne des élèves hors le LAP une fois revenus chez eux, du regard de leurs parents sur le lycée, du pourquoi ont-ils choisi cette option... Du niveau des élèves, aussi... Des devoirs qu’ils ont ou non à produire en classe ou à la maison, etc, etc... Et donc du réel bénéfice qu’ils tireront plus tard de leur passage au LAP ; outre le fait que c’était cool et qu’on pouvait sécher les cours sans trop être embêté. Il y a sans doute un côté "colo" dans le compte-rendu d'Aurélia Aurita qui ne colle pas avec le côté "c'est sérieux et c'est pour mon avenir" des élèves.

Mais on ne parlera pourtant pas d’un exposé incomplet, car LAP ! n’était pas non plus sensé être une brochure pédagogique présentant l’établissement... On retiendra plutôt du LAP de cette bande dessinée ses côtés surprenant, poétique et humain, son fonctionnement pionnier et ses ambiances spécifiques ; enfin, le pouvoir de séduction qu’il a eu sur Aurélia Aurita.

Il y a du rêve dans l’esprit du LAP. Mais le LAP est avant tout une réalité concrète, et la visite entamée aux côtés d’Aurélia Aurita peut donc continuer pour ceux qui seront curieux d’en voir et d’en savoir plus sur le site internet du lycée : http://www.l-a-p.org
 

Par , le