LANFEUST DES ETOILES #6 Le râle du flibustier

voir la série LANFEUST DES ETOILES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Heroic Fantasy

Genre :

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 2849466417

Résumé de l'album Le râle du flibustier

A peine quelque semaines se sont écoulées pour Lanfeust, Qäm et Swiip et ils reviennent en apprenant qu'ils ont disparu depuis seize ans. L'adaptation est difficile pour Lanfeust, qui découvre qu'il est père, d'un enfant qui est aussi âgé que lui. Mais  Dheluu représente encore une menace et du passé, il est revenu avec la fameuse bactérie Gwailax qui peut tuer les Pathacelses.
De son côté Hebus, surnommé "le Massacror" fait le bonheur des pirates armés par le faux prince. Sous les ordres de Glace, ils sapent doucement la puissance des princes marchands.
Il est temps maintenant de porter le coupe de grâce à Dheluu et ses alliés... 

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Le râle du flibustier

Réglés comme un métronome, Arleston et Tarquin nous livrent la suite de Lanfeust dans les étoiles à la même période. Cette aventure prend un nouveau tournant avec ce sixième tome où l'on retrouve enfin notre boule de poil préférée, j'ai nommé Hebus. On en apprend enfin plus sur les motivations de Dheluu et surtout sur les raisons de sa croisade. Le terme est bien choisi car il nous montre cet être méprisable sous un autre jour, comme le dernier survivant de son peuple et bien décidé à se venger des Meirrionides.
Le dessin de Tarquin, qui est bien aidé par les superbes couleurs de Claude Guth, est toujours en parfaite adéquation et s'adapte parfaitement aux différents genres qui parsèment ce tome. On passe tantôt de la science-fiction tantôt à l'heroic fantasy. Et même, il s'améliore un peu dans le design des vaisseaux. Hormis l'Al Blattor de Thanos, les vaisseaux Meirrionides ont un look moins organique qu'au début de l'aventure. Les couleurs, de leur côté sont une vraie réussite et rajoutent de la vie aux cases.
Sans jamais se prendre au sérieux, en jonglant avec les genres en s'attirant les foudres des fans d'heroic fantasy et, avec Lanfeust des étoiles, ceux de science fiction, cette histoire continue de nous faire rire avec des situations cocasses et ses jeux de mots prétextes à clins d'oeil. Des situations où Hebus maîtrise son sujet là où Lanfeust est totalement dépassé par la technologie. De plus, la myriade de figurants est drôle à souhait. Arleston fournit un travail excellent pour donner à cette histoire une vraie densité et une richesse, et parvient encore à nous surprendre. Lanfeust, Hebus et Cixi ne sont pas au bout de leurs aventures.
A tout cela s'ajoute un suspense haletant, et à peine la dernière page tournée, on a hâte de découvrir la suite de cette aventure. Une aventure qui s'approche tranquillement de sa conclusion.

Par , le

Les albums de la série LANFEUST DES ETOILES

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›