LA TRILOGIE NOIRE #3 Sueur aux tripes

voir la série LA TRILOGIE NOIRE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Adaptation

Polar

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782203003330

Résumé de l'album Sueur aux tripes

Paris, dans les années 1930.

Paul vit de petites combines. Il « broquille ». Cela consiste à vendre à la sauvette des bijoux à un prix bien supérieur à leur valeur à quelques naïfs. Cela lui permet de vivoter. Un jour, il fait la connaissance de Jeanne, une femme d’une extraordinaire beauté. Et, chose incroyable à ses yeux, il parvient immédiatement à la séduire. Il s’installe avec elle « Au rendez-vous des amis », un hôtel miteux où elle est installée.

Il sait que Jeanne rêve d’une vie meilleure. Ses menues combines ne lui permettant pas de réaliser les rêves de sa belle, il cherche mieux. C’est alors que survient l’ancien amant de Jeanne qui lui propose d’entrer dans sa bande pour opérer des larcins autrement plus ambitieux.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Sueur aux tripes

Sueur aux tripes est le dernier tome de cette « Trilogie noire », une adaptation en bande dessinée de romans de Léo Malet, connu notamment pour ses « Nestor Burma ».

Visiblement, Bonifay aime les adaptations littéraires puisqu’il est déjà à l’origine de la venue de la Compagnie des Glaces dans le monde de la BD.

Il réussit très bien l’exercice dans cette série polar à l’ambiance bien sombre comme l’indique son titre. À chaque fois, de vraies histoires de paumés qui tombent vite dans les crimes, poussés par l’argent facile, souvent pour séduire une femme. Faut-il en conclure, selon la logique de Malet, que les désirs d’un homme peuvent le conduire au pire ? C’est en tout cas cette dérive humaine que l’auteur nous invite à suivre.

Paulot, l’amoureux de Jeanne, va passer des petites combines à des braquages, avant de commettre l’irréparable. La faute à des hallucinations qui deviennent de plus en plus présentes dans son esprit. Car, au delà d’une histoire de malfrats, le lecteur assiste aussi au mal être et à la psychose qui s’installe dans la tête de Paul.

Cette ambiance de roman noir est toujours aussi bien retranscrite par les dessins de Daoudi. Son trait réaliste nous plonge parfaitement dans la France des années 1930.

Une série d’excellente facture qui vaut autant par son ambiance polar que par l’aspect psychologique des protagonistes, élément qui donne toute sa valeur à l’histoire.

A noter que chacun des livres peut se lire indépendamment puisqu’il s’agit à chaque fois d’une histoire et de personnages différents.

Par , le

Les albums de la série LA TRILOGIE NOIRE

Nos interviews liées

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Youssef DAOUDI dans la trilogie Noire et Mayday T1

Sceneario.com : Afin de mieux te connaître, pourrais-tu en guise d'introduction nous expliquer comment tu es venu à la bande dessinée ?
Youssef Daoudi : Comme tous les enfants, j’ai rêvé de faire mille choses et la bande dessinée était sur la liste ! Mais ce n’est qu’à 34 ans que cela s’est concrétisé. J’ai toujours dessiné, mais peu, car mon travail dans la publicité me laissait très peu de temps. Cependant j’attendais le moment opportun pour tenter ma chance, j’écrivais à mes heures et faisais quelques planches pendant les vacances.
Sceneario.com : "La trilogie noire" est, semble-t-il, la première série grand public à laquelle tu as participé. Comment s'est fait ta rencontre avec Philippe Bonifay, le scénariste ? Qui a eu l'idée d'adapter le roman de Léo Malet ?
Youssef Daoudi : J’ai pris contact avec Philippe Bonifay par internet [...]

Lire la suite ›