La route de la soie en lambeaux

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LA BOITE A BULLES

Collection :

Contre Coeur

Genre :

Document

Historique

Noir et Blanc

Politique

Sortie :
ISBN : 9782849530559

Résumé de l'album La route de la soie en lambeaux


Sur plusieurs années, le journaliste américain Ted Rall a sillonné l’Asie, reliant Pékin à Istanbul, et en a rapporté des carnets de voyages qu’il partage avec nous. Dans La route de la soie en lambeaux, il s’attache plus particulièrement à nous faire découvrir les pays d’Asie Centrale et nous livre en textes, en photos mais aussi en planches de bandes dessinées ce qu’il y a vu, ce qu’il y a vécu, ce qu’il y a appris... et ce qu’il en dit ! Il dresse ainsi un portrait caustique de cette région du monde passée, à la chute de l’URSS, du statut de zone faisant partie de la 2nde puissance mondiale au statut de zone pauvre (abandonnée ?) et loin d’être prête à se relever tant les fantômes de son passé pèsent encore sur elle.
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La route de la soie en lambeaux


Pour arriver en Asie Centrale, Ted Rall est, comme dirait l’amateur de contrepèteries, arrivé à pied par la Chine ! Et c’est tant mieux, car s’il avait fait Pékin-Istanbul en avion, nous n’aurions pas entre les mains cet ouvrage rare (de par le sujet), riche en informations, et croustillant de cet humour grinçant que peuvent avoir les voyageurs conteurs revenant de périples extraordinaires.

Mais où sont ces pays « en -stan », ces pays que beaucoup ne soupçonnent même pas où associent vaguement ou à tort à des actualités qui ne bouleversent pas leur quotidien ? Pas de panique, un prologue est là qui resitue bien tout ça, suivi de près par un retour sur l’histoire de ces pays. L’auteur « rembobine » en effet la bande du temps pour repartir depuis la prise d’indépendance de ces anciennes républiques socialistes soviétiques. Et déjà, c’est succulent ! En route pour un voyage passionnant entre géographie, politique, histoire et culture !

Imaginez le changement. C’est dans une ère complètement nouvelle que ces tout jeunes états sont entrés, et le bal a été ouvert des changements de noms de lieux, des déboulonnages de statues, de mises au placard de symboles pour ressortir les effigies des anciens héros locaux que les Soviets avaient remisés. Changements dans les formalités administratives, aussi... Avec le cortège de corruption qu’on peut imaginer...

Pas vraiment un guide de voyage, pas vraiment un roman, pas vraiment une BD, mais en tout cas un document original rassemblant un peu tous ces styles, un document intéressant et dans lequel on plonge ! Oui, la narration passe effectivement un peu du coq à l’âne, mais ça ne déboussole pas et on intègre ces slaloms de la narration : une idée évoquée en appelle souvent une autre, tel ou tel point pousse automatiquement à la comparaison d’un pays à l’autre, etc... Attention peut-être aussi à l’âge de certaines informations. Par exemple, Niyazov est décédé, entre l’écriture et la parution. En fonction de la traduction, aussi, et pour reprendre ce dictateur en exemple, on a parfois des transcriptions différentes de son patronyme : Niazov ou Niyazov...

Quelques repères ensuite pour vous donner (envie, et) une idée de la feuille de route : voici la liste des titres des différents chapitres :

- Lénine est vivant !
- La gloire que représentait Türkmenbashi
- Barrages de police en folie
- Les Tadjiks ne vivent pas au Tadjikistan
- Bonnes bouffes
- L’autoroute Karakoram 1999
- Radicalisation, répression et révolution
- Stan trek 2000
- Grosse frayeur
- Un beau jour pour mourir
- Türkmenistan 2000
- Le choc des titans
- Un cauchemar écologique
- Tadjikistan 2002
- Que faire ?

Et enfin un conseil : si comme moi vous avez acheté à l’époque de sa première édition le guide Lonely Planet Asie Centrale "pas forcément parce que vous comptiez vous y rendre dans les cinq minutes mais parce que les bouquins intéressants sur cette partie du monde se comptent sur les doigts de la main", ou si plus simplement vous êtes (maintenant) curieux de ces pays où l’absurde côtoie l’authentique, vous aurez aussi dans votre bibliothèque ce La route de la soie en lambeaux.

Plus folle qu’un Kusturica, plus insondable qu’un Sharunas Bartas, mais c’est la réalité, là-bas. Et La Boîte à Bulles vous y conduit.
 

Par , le