LA ROSE ECARLATE #1 Je savais que je te rencontrerais

voir la série LA ROSE ECARLATE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Action

De Cape et d'Epée

Sortie :
ISBN : 2847897976

Résumé de l'album Je savais que je te rencontrerais

Maud De La Roche vient juste de perdre son père, lâchement assassiné sous ses yeux. Il est à peine mis en terre qu'elle apprend l'existence d'un grand père qui souhaite la voir à ses côtés à Paris.
Elle profite de cette occasion pour espérer venger son père.
Mais la vie à la Cour n'est pas aussi facile, surtout avec un grand père obtus. D'autant qu'un terrible secret entoure la disparition de son père. Et Maud entreprend de marcher dans les pas du célebre brigand surnommé "Le Renard" pour venir en aide aux démunis. Elle deviendra "L'écarlate".

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Je savais que je te rencontrerais

Quand "Lady Oscar" vient à la rencontre des "Totally Spies", la fusion des styles de ces deux dessins animés donne naissance à : "La rose écarlate". Certes c'est réducteur, mais la comparaison avec cette héroïne de notre enfance est évidente par la forme.
Passé ce premier contact, cet album est une bonne surprise. Le fait que Patricia Lyfoung vienne de l'animation donne un formidable dynamisme à la lecture. Certes les thèmes de la vengeance et celui du gentil "Mandrin" sont éculés. Toutefois, on trouve de bons ingrédients qui font que ce premier tome laisse un gôut agréable à la lecture, un peu comme les touches de couleur acidulée qui le parsème.

Par , le

Le trait très typé manga, le contexte historique (France du XVIIIè siècle) et la jeune fille « garçon manqué » éprise de justice m’ont aussi immanquablement fait penser à Lady Oscar (animé japonais diffusé à partir de 1986 sur Antenne 2), mais ces influences sont de toute façon revendiquées par Patricia. Côté couleurs, on est loin du dessin animé. C’est beaucoup plus subtil, et plein de relief.
Du point de vue du scénario, je suis prête à parier (oui, euh, enfin, euh, bon, euh, pas trop quand même, hein ? On ne sait jamais…) que le Renard n’est autre que le Comte de Landrey et qu’ils « vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » : on reste dans le classique. Mais la toute première planche plutôt orientale, qui dénote donc avec le reste du tome, donne à penser que bien des péripéties vont se produire avant d’en arriver là.
Lesquelles ? J’ai finalement hâte de le découvrir !!!

Par , le

Cette bande-dessinée nous parle d'un certain secret des templiers, ce qui rend cette série plus mystérieuse encore. Maud, la jeune fille en question, qui rêve de justice et de liberté, doit aller vivre chez son grand-père, un comte, et ne met pas longtemps pour le détester.
De plus, elle tente de retrouver avec l'aide de son ami Guilhem de Landrey le meurtrier de son père qui s'est réfugié à Paris. Ce bandit cherchait le carnet du père de Maud, afin de découvrir le secret des templiers. En deux mots : un livre plein de mystère et d'aventure!

Par , le

Les albums de la série LA ROSE ECARLATE