La Poste... Une histoire extraordinaire

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

Editions du Signe

Genre :

Culturel

Document

Sortie :
ISBN : 9782746830813

Résumé de l'album La Poste... Une histoire extraordinaire

 
Lors d’un stage qu’il a effectué quelques années plus tôt au Musée de la Poste à Paris, Justin a appris bien des choses sur l’acheminement du courrier à travers les âges et sur certains objets liés à cette aventure humaine et technique en constante évolution.

Alors qu’il se promène, bien des années plus tard, avec sa fille au Musée du Vatican, celle-ci lui pose une question à propos d’une statue de Mercure devant laquelle ils se trouvent tous les deux. Justin profite alors de l’occasion qui lui est donnée par ledit "Messager des Dieux aux pieds ailés" pour aborder le sujet de la transmission des messages dans l’Antiquité, ce qui le conduit à se souvenir de toutes ces choses qu’il a retenues de son stage au Musée de la Poste et à les raconter à sa fille toute ouïe !
 

Par Sbuoro, le 08/10/2013

Notre avis sur l'album La Poste... Une histoire extraordinaire

 
Depuis que l’Homme est l’Homme, il a besoin de communiquer. Or à la parole ont un jour succédé les écrits, et, depuis que ces écrits sont là pour matérialiser ce qui avant sortait de la bouche et s’évaporait dans l’air à défaut de rester gravé dans les mémoires, l’Homme a compris qu’en plus de parler à quelqu’un qui était à côté de lui, il allait pouvoir s’adresser à quelqu’un se tenant loin, voire très loin, de lui ! Pour cela, deux méthodes ont existé : celle qui consistait à écrire quelque part (sur les murs, par exemple) et à attendre que quelqu’un vienne lire ce qui avait été rédigé, et celle qui consistait à écrire sur un support transportable et à envoyer ensuite ce support à la personne à qui était destiné le message écrit...

Sur la base d’anecdotes très précises traduites en vignettes et renvoyant à des objets conservés au Musée de la Poste, le scénario de cette bande dessinée nous fait voyager dans le temps parallèlement à l’évolution des techniques de transmission de documents, n’omettant pas d’évoquer le téléphone et des techniques plus modernes encore, mais restant plus particulièrement collée aux thématiques des collections du musée de la parisienne rue de Vaugirard.

En quarante-neuf planches, de très nombreuses choses nous sont ainsi apprises, et du point de vue de l’amateur de bandes dessinées, le résultat est fortement intéressant en cela que le dessinateur Cédric Hervan n’a pas pu se cantonner dans un seul registre mais a dû au contraire s’adapter et montrer savoir tout dessiner : des chevaux, des véhicules modernes, la campagne d’antan, des paysages plus actuels, des objets, des bâtiments mais aussi des gens, d’autrefois ou d’aujourd’hui.

En plus d’être une source d’information pour le grand public et une publicité originale pour le Musée de la Poste, cette bande dessinée s’adresse bien évidemment aussi aux philatélistes qui seront ravis de voir des pans de leur passion déclinés en bandes dessinées. Ils retrouveront des choses qu’ils connaissent bien (c’est toujours plaisant) mais ne verront cependant pas tout ce qu’ils auraient aimé voir... La philatélie est en effet un domaine si vaste ! Ici, pas trop de place pour des histoires venues d’ailleurs (à part au début, ce qui a trait à l’Antiquité) et pas trop de place non plus pour les innombrables merveilleux récits qui peuvent exister autour des timbres, que ce soit de France ou d’ailleurs : il y en aurait trop ! C’est donc un album... qui donne faim d’en savoir plus ! Puissent donc L’Adresse et Les éditions du Signe envisager à l’avenir de "compléter" cet album par les multiples autres qu’il faudrait imaginer pour rendre pleinement hommage à la Philatélie avec un grand P, passion qui aujourd’hui se meurt à la faveur des nouvelles technologies, des nouveaux types de timbres, de transports et d’affranchissements.

La Poste aujourd’hui délaisse logiquement les philatélistes car les volumes de courrier traditionnel se réduisent comme peau de chagrin. Et elle se concentre sur ses diversifications (bancaires ou autres) pour rester compétitive... Puisse cette bande dessinée interpeller ses lecteurs sur la magie du courrier papier comme on l’entendait il y a quelques dizaines d’années, les intéresser à l’univers et à l’histoire de la philatélie (quand convoyer le courrier relevait de la grande aventure : les postes françaises ont accompagné moult pionniers !) et pourquoi pas donner à certains l’envie de collectionner les timbres, grands ambassadeurs aujourd’hui en perte de vitesse...
 

Par , le