La position du tireur couché

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

Futuropolis

Genre :

Adaptation

Polar

Sortie :
ISBN : 9782754803779

Résumé de l'album La position du tireur couché

Martin Terrier est mercenaire, ou plutôt tueur professionnel, connu sous le nom de Christian.
Ce soir là, à Liverpool, il avait pour mission d'abattre un homme. Ce qu'il a fait. En pleine rue. Il a même tué sa maîtresse, pour la peine.
Aujourd'hui, il pense raccrocher. Il rentre à Paris, largue sa petite amie Nora et récupère son chat, Soudan. La femme le prend mal. Mais Martin ne s'en préoccupe pas.
Dix ans auparavant, il s'était promis de retrouver sa petite amie de l'époque, Alice Freux et de vivre avec elle.
Seulement, Alice s'est mariée avec un autre, entretemps. Martin ne semble pas s'en soucier et tente de la récupérer quand même.
Seulement, il y a des gens à ses trousses : des gens qui ont abattu son ex-petite amie et éventré son chat. Des gens qui sont prêts à tout.
De plus, son "départ à la retraite " ne plait pas beaucoup à Mr Cox, son employeur...

 

Par Berthold, le 23/11/2010

Notre avis sur l'album La position du tireur couché

Manchette (1942-1995) a été un auteur majeur des années 1970. Il a écrit de très bons romans noirs qui ont marqué des générations de lecteurs, qui ont plus ou moins bien inspiré le cinéma avec des adaptations souvent ratées.
Heureusement que la bande dessinée lui rend de meilleurs hommages.
Tardi l'a fait avec Le petit Bleu de la côte ouest en 2005 et Max Cabanes avec La princesse de sang en 2009. Tardi a aussi travaillé avec Manchette de son vivant sur Griffu (casterman). L'auteur d'Adèle Blanc-Sec remet le couvert cette année en adaptant La position du tireur couché.

Une nouvelle fois, Tardi nous surprend par cette adaptation fidèle de l'œuvre de Manchette. Il signe un polar bien noir, bien sombre, qui reprend aussi les dialogues du romancier.
Ce récit nous parle d'un homme qui n'a pas connu une vie facile, qui est devenu un mercenaire puis un tueur et qui, à 30 ans, veut prendre sa retraite. Le comportement et le passé de cet homme font que les ennuis ne vont pas tarder à lui tomber dessus. Il est vrai que ce personnage n'est pas si sympathique que ça mais pourtant, on s'accroche à lui et on suit son parcours.
Le lecteur se laisse prendre par ce récit qui vire au massacre par moments. Car il y a quelques morts dans ce livre, dont un corbeau et un chat ! C'est violent par moments et certaines scènes ont une tension bien palpable qui vous prend au plus profond de vous.
Tardi signe donc une nouvelle adaptation fort réussie. Il travaille aujourd'hui sur un autre roman de Manchette : Nada.

Tardi est un dessinateur hors pair, au style unique, et qui est un adepte du noir et blanc. Comme souvent, il sait coller une ambiance avec son noir et blanc, il sait faire ressortir quand il faut la lumière et créer une atmosphère avec le noir. De plus, et cela vous le savez, il n'a pas son pareil pour illustrer les rues de Paris.
Ses personnages ont toujours autant de présence et de la "gueule". Chez Tardi, les gens ont des têtes que l'on n'oublie pas comme ça. Ils marquent les lecteurs.

La position du tireur couché est une très bonne adaptation, un polar bien noir qui saura combler les amateurs du genre et vous donner un très bon moment de lecture. Pour les "jeunes" lecteurs, c'est aussi l'occasion de découvrir un romancier hors-pair.

Pour la petite histoire et pour les amateurs, Jean-Patrick Manchette a aussi traduit les Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons lors de sa sortie aux éditions Zenda en 1987.

 

Par , le

Quand Jacques Tardi adapte Jean-Patrick Manchette il se créer une alchimie toute particulière, une puissance qui transporte le lecteur dans un très grand moment de bande dessinée. La position du tireur couché est un polar noir, très noir même et toujours teinté de ce cynisme qui sied si bien à ces deux auteurs. D’une violence brutale et rugueuse, le récit est aussi sombre que l’âme des personnages qu’il met en scène.
La position du tireur couché est une histoire troublante qui fascine autant qu’elle effraie. La fascination qu’elle exerce est celle de l’enfant qui aime jouer aux gangsters, qui aime à se projeter dans ce monde trépidant et incertain. Mais très rapidement une désillusion à la cinglante lucidité nous gagne et nous ramène à la dure réalité des adultes et de la « vraie » vie. C’est dans cette dualité que ce polar noir puise sa force et empoigne le lecteur pour ne plus le lâcher.

Graphiquement, tant dans la mise scène que pour dessin en lui-même, Tardi m’impressionnera toujours. C’est une atmosphère unique qui se dégage de chacune de ces planches et qui nous envoûte et nous porte sans que l’on s’en rende compte, et c’est en cela peut-être que réside le très grand talent de Tardi.

La position du tireur couché est assurément une bande dessinée recommandée à tous les inconditionnels du travail de Tardi, mais aussi l’occasion pour les néophytes de découvrir un grand nom du neuvième art. Jacques Tardi est un auteur qu’il faut avoir lu, alors pourquoi ne pas commencer par ce must à posséder d’urgence.

Par , le