LA PIERRE DU CHAOS #1 Le sang des ruines

voir la série LA PIERRE DU CHAOS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Genre :

Aventure

Guerre

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782490735051

Résumé de l'album Le sang des ruines

Redouté de tous, Le puissant empire de Nemès est néanmoins secoué par les révoltes populaires qui viennent enfler dans les rues de la capitale. Pour mettre un peu d'ordre dans ce chaos, l'empereur réinstaure le service militaire pour tous. Quelques temps plus tard, Navel et Araes, deux fils de bonnes familles, sont embarqués pour Enoch, le « bout du monde », la frontière nord de l’empire. Réputée paisible et sans histoire, les troupes du fort font malgré tout subir leurs mille et une volontés à la population locale, soumise au pouvoir des Némésiens.
Soudain, alors que les deux jeunes hommes patrouillent dans la forêt avoisinante, réputée hantée, ils activent accidentellement un ancien artefact.
Quelques jours plus tard, des hordes barbares volcaniennes, menées par Anrogh, un chef de guerre assoiffé de sang, viennent aborder non loin d'Enoch…

Par Fredgri, le 24/08/2019

Notre avis sur l'album Le sang des ruines

Bamboo lance donc sa toute nouvelle collection nommée Drakoo, "consacrée à l'imaginaire sous toutes ses formes", qui proposera des albums, passant de "la fantasy à la science-fiction, du fantastique au steampunk…" ! Un beau programme, de belles promesses et des premiers albums très séduisants !
Qu'il s'agisse de "Danthrakon" de Christophe Arleston et Olivier Boiscommun, de "Dragon & Poisons" d'Isabelle Bauthian et Rebecca Morse ou de ce fameux "La pierre du Chaos" de Gabriel Katz et Stéphane Créty, la barre est haute et nous commençons sous les couleurs de l'aventure !

Dès les premières pages de cet album, le ton est donné, deux civilisations s'opposent. La première est sous le joug d'un seigneur de la guerre, brutal et sans pitié, à la puissance respectée et crainte de tous, la seconde se veut plus cultivée, plus sur le modèle de l'Empire Romain.
Pour l'instant, nous découvrons l'une et l'autre, tout ce qui les oppose, mais aussi quelques us et coutumes, avec les personnages principaux qui seront certainement récurrents. Le scénario est vraiment prenant et instructif, mais on reste dans une longue introduction ou le scénariste place avant tout ses éléments ! Ce qui ne nous empêche pas déjà de distinguer quelques pistes, des enjeux et un climat très tendu qui promet une suite des plus mouvementées et stratégiques à la fois.

Toutefois, cela garde un cachet assez classique dans la forme et le fond, même si l'écriture est efficace et fluide et que le dessin de Stéphane Créty est très dynamique et expressif ! On peut avoir le sentiment de retrouver un peu le ton des albums Soleil et peut-être que la présence d'Arleston y est pour beaucoup… Mais ça n'est que le début et la suite se montrera certainement plus audacieuse, plus originale !

En attendant, encore une fois, Créty fait du très bon boulot, de son côté aussi. Beaucoup de soin porté aux décors, au physique des personnages, aux ambiances et aux cadrages. C'est beau, accrocheur et vraiment très efficace !

On a hâte de lire la suite de ce premier cycle prévu en trois volumes ! Une sortie à surveiller en octobre !

Par , le

Les albums de la série LA PIERRE DU CHAOS

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec un dessinateur Masqué !

Sceneario.com : Bonjour Stéphane. Ton actualité récente est la sortie du premier tome d’un cycle de quatre intitulé Masqué . Mais avant d’aborder le sujet : revenons sur ton parcours. Qui est donc ce Stéphane créty qui s’est fait connaître avec entre autres Acriboréa ?
Stéphane Créty : Je ne suis né un jour de novembre 69 pluvieux à Charleville –Mézières. Pour lutter contre une timidité maladive, je me suis réfugié dans la littérature de genre la Bande dessinée, et le dessin. Ma première bd, réalisée à 10 ans fut une adaptation d’une lecture passionnante, l’Homme invisible ; 80 pages (bon d’accord, le perso principale n’était pas très complexe à dessiner.).Après un Bac arts plastiques acquis de haute lutte, et une licence d’histoire, j’ai travaillé dans le dessin animé [...]

Lire la suite ›