Là où vont les fourmis

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Contes

Sortie :
ISBN : 9782203098213

Résumé de l'album Là où vont les fourmis

Un jour, alors qu'il observe des fourmis dans la rue, le petit Saïd rencontre son grand-père, Hadj, qu'il n'avait jusque là jamais vu. Le vieil homme l'emmène dans le désert pour lui confier son troupeau de chèvres, pendant qu'il partira en pèlerinage ! Saïd découvre rapidement que, parmi les bête, la vieille Zakia peut en fait parler. Commence alors entre les deux une belle amitié. Mais cet animal qui parle attise certaines convoitises, notamment celles de Zoubayini, un colporteur ambulant qui voudrait bien mettre la main sur ce phénomène pour l’exhiber !

Par Fredgri, le 22/09/2016

Notre avis sur l'album Là où vont les fourmis

Michel Plessix se fait rare et c'est avec bonheur que nous découvrons ce nouvel album qu'il dessine sur un scénario très inspiré de Franck Le Gall.

Les deux artistes nous emportent dans un savoureux conte oriental ou nous rencontrons le jeune Saïd, Zakia la vieille chèvre qui parle, leur amie Abir...
Tout commence par un petit garçon qui se retrouve seul, en plein désert, et qui doit dorénavant s'occuper d'un troupeau de chèvres. On n'est donc pas au creux de la grande aventure, pleine de mystères et d'action. Toutefois, Saïd est particulièrement attachant, il s’interroge sur ce qui l'entoure, et petit à petit, entre lui et Zakia s'installe un dialogue complice bourré de charme !
Mais le récit qui se déroule tranquillement décolle vraiment à partir du moment ou Zoubayini s'intéresse à la chèvre parlante et où Saïd rencontre la jeune Abir... Ensemble, ils s'enfuient avec Zakia et décident de découvrir vers ou vont ces fameux défilés de fourmis qui obsèdent le garçon... !

Une histoire assez simple, en fin de compte, pétries de jolies échanges, de belles réflexions sur la vie et le monde, sans jamais, pour autant, être exagérément ampoulés. C'est très beau et captivant, avec ce sentiment de redécouvrir une culture très particulière, teintée de liberté, de rêves et d'humanisme !

Le scénario de Le Gall est donc subtil et touchant. Il ouvre un regard dépaysant sur ce désert énigmatique, fait de cailloux, de chaleur et de quelques petites légendes perdues qui subsistent encore dans les recoins (d'ailleurs, à ce sujet, l'entrée en matière est juste géniale !). On se laisse rapidement gagner par le charme de ce petit monde sobre et minimaliste. D'autant que Plessix s'en donne à cœur joie pour appuyer (avec l'aide de son coloriste) sur les ambiances posées, sur les étendues arides, la lumière....
On est toutefois loin des planches très détaillées de ses albums antérieurs, car ici, l'univers est plus dépouillé. Mais cela reste du Plessix en très grande forme, fin, précis et tellement beau !

Un album qui sort assez discrètement chez Casterman, mais que je vous conseille vivement de découvrir. Une belle invitation dépaysante à souhait !

Par , le