LA MEMOIRE D'ABRAHAM #2 Arsinoe est morte

voir la série LA MEMOIRE D'ABRAHAM
Dessinateurs :




Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Adaptation

Historique

Sortie :
ISBN : 9782203026544

Résumé de l'album Arsinoe est morte

Marec Alter est toujours à la poursuite de l'histoire de sa famille, avec un récit qui se confond avec l'histoire du peuple juif et beaucoup plus généralement celle de l'humanité.
Les scribes de la famille d'Abraham, ses enfants, et les enfants de ses enfants poursuivent à travers les générations leur devoir de mémoire, témoigner des malheurs et des bonheurs de leur temps.
Le vaste empire romain est secoué par de nombreux problèmes politiques et religieux, les révoltes sont réprimées dans le sang. L'Empereur Hadrien, pour maintenir l'ordre n'hésite pas à raser des villes entières et à en massacrer les populations juives. C'est dans cet état de tensions où les hommes sont bousculés et parfois broyés par l'histoire que Marek Halter, si bien adapté par Jean David Morvan, nous entraine, avec des rires et des larmes, de l'amour et des massacres, de la tolérance et de la haine aveugle à la suite de ceux qui subissent ou qui oppriment.

Par Olivier, le 23/04/2011

Notre avis sur l'album Arsinoe est morte

C'est un art difficile que d'adapter un roman fleuve sans le dénaturer où lui faire perdre de sa substance. Jean David Morvan avec Frédérique Voulyzé et Yann Le Gal y parviennent avec brio, choisissant de focaliser le récit sur quelques éléments historiques très précis, malheureusement souvent dramatiques mais révélateurs d'un esprit, d'une âme.
Quelques années se sont donc écoulées depuis que la résistance juive à l'oppression a été écrasée par le glaive des légions romaines. Exilé à Rome, Absalon, fils de Gamliel, fils d'Abraham entreprend de conter à ses fils l'histoire de leur famille afin que ceux-ci n'oublient pas et puissent à leur tour transmettre la mémoire de leurs joies, de leurs peines, leurs souvenirs qui se confondent avec les annales de tout un peuple.
Alors que le christianisme s'organise, qu'il se répand parmi la population et qu'il touche aussi la famille d'Absalom dont la fille Arsinoé se converti, le plongeant dans la douleur, un nouveau héro juif se dresse contre l'empire, Bar Khokhba qui en trois ans de guerre et de victoires rétablit un état juif avant de connaitre une fin tragique avec tous ceux qui s'étaient ralliés à lui.
Au milieu des pogroms, de la haine et de la stupidité, l'histoire du peuple juif se poursuit, faite de douleurs, de peine et de sang versé.
Sur les rouleaux de papyrus, la saga de la famille s'égrène, avec ses mariages, ses naissances, un arbre généalogique qui donne le vertige et qui nous fait sauter en quelques cases plusieurs générations.

Racontée en voix off par Marek Halter, c'est un grand souffle historique et héroïque, mais de cet héroïsme des humbles malmenés par la folie meurtrière des hommes qui, au nom d'un dieu où d'un tyran, commettent les pires atrocités.

Le dessin de Xavier Besse et de Steven Dupré, pour les pages mettant en scène Marek Halter, soutiennent agréablement le texte, sans trop en faire, pour laisser le verbe s'épanouir, le témoignage de toutes ces vies sous la plume de l'écrivain et du scénariste simplement exister.
L'existence de cette lignée de scribes qui traverse les siècles tient en une petite phrase : Survivre, survivre à tout prix et témoigner.

Signalons enfin la couverture inspirée signée de Grzegorz Rosinski

Par , le

Les albums de la série LA MEMOIRE D'ABRAHAM

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Alexandre Astier et Steven Dupré

Sceneario : bonjour,
bon ça va être dur d'être original et je suppose qu'on vous a posé un certain nombre de fois les mêmes questions !
Astier :
Oui et j'y ai répondu un certain nombre de fois (rires: )

Sceneario : C'est la première fois que vous venez à Angoulême ?
Astier :
Oui, c'est la première fois effectivement. Cela ressemble aux stands de l'Apple Expo.
Dupré : Pour moi aussi, c'est le premier Angoulême mais j'ai déjà fait beaucoup de salons en Belgique. Ce qui m'étonne ici, c'est de voir le nombre de bandes dessinées qui n'est pas traduit en néerlandais.

Sceneario : Il y a une différence par rapport aux salons du cinéma, télé, ...
Astier :
De ce que j'ai vu aujourd'hui, ce qui est curieux, mais je pense que c'est certainement propre à ici, c'est de voir les "grandes maisons" disséminées en bunkers [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›