LA LISTE 66 #1 Illinois

voir la série LA LISTE 66
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Suspense

Thriller

Sortie :
ISBN : 2205058622

Résumé de l'album Illinois

25 avril 1961 :  
Dans le cimetière d'Elwood, petite ville de l'Illinois (U.S.A.).
Alex Poliac assiste à l'enterrement de sa femme Alice, morte dans un accident de la route. Il est accompagné de son jeune fils Rob. 
Un policier insiste pour lui poser des questions.
Le soir même, Alex et Rob s'enfuient sans que les hommes qui les surveillent ne s'en aperçoivent.
Alex rend visite à une amie de sa femme. Elle lui cache des choses, et pour éluder ces questions embarrassantes elle le menace d'un revovler.
Pourtant, Alex n'est qu'un ingénieur sans problème, un citoyen modèle.
En fait, Alex détient une liste composée de noms qui intéressent la C.I.A., Le F.B.I. et le K.G.B.
Puis, il y a ces crimes qui sont causés par un sérial-killer que l'on surnomme le clown et qui semble lié à cette liste.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Illinois

Nostalgiques des années 1960, de belles voitures et amateurs de complots, d'espionnage, de la guerre froide, de suspense et de mystère, de la légendaire route 66, la nouvelle série d'Eric Stalner (La croix de Cazenac, Le roman de Malemort, Blues 46, Fabien M....) devrait vous séduire et trouver son public.
Avec ce récit, Eric Stalner confirme qu'il est un auteur à suivre, un auteur talentueux, doublé d'un dessinateur rapide, comme le prouve le 8ème tome de la Croix de Cazenac qui est annoncé pour septembre.
Son talent éclate dans chaque page de cette Liste 66.
Ce premier tome est fort prometteur et fort réussi. Sa mise en page regorge d'inventivité.
Le lecteur est pris par l'histoire comme tout bon polar ou tout bon suspense qui se respecte. On est séduit par les personnages, on essaye de deviner le pourquoi de la chose : qui est le clown ? Est-ce Alex ? Qui a tué sa femme ? Est ce vraiment un accident ? Est-ce lui ? Bref, toutes ces questions trouveront sûrement des réponses dans les prochains tomes. 
Cette peinture de l'llinois remplit sa part du contrat. L'auteur nous appâte, et son récit nous captive.
Et puis, un petit mot aussi sur les très belles couleurs de J.J.Chagnaud qui fait un travail tout à fait admirable sur les dessins de Stalner.
Il serait fort dommage de rater ce début de voyage sur la route 66 et sa découverte des U.S.A. des années 1960.
Laissez-vous tenter par la nouvelle série d'Eric Stalner.

Par , le

Enquête policière, intrigue, espionnage, règlements de compte entre gangs etc.. les ingrédients du polar classique sont réunis dans le tome 1 de la nouvelle série d’Eric Stalner.
L’originalité de l’aventure ne tient pas dans le thème mais plutôt dans le décor qui sert de fil rouge : la route 66, grande, belle et surtout mythique. L’idée, excellente se prête à une multitude de situations et maintient le suspense dans un environnement parfait.
Les années 60, toutes aussi symboliques, berceau de toute une génération beatneak, riches de musique, d’images, de comportements et de mouvements politiques sont aussi une mine de possibilités.
Pourtant, le niveau atteint sur La Croix de Cazenac n’est pas retrouvé, le dessin d’Eric semble rapide, moins précis, et le dialogue manque de profondeur, principalement en ce qui concerne les propos de l’enfant,  peu réalistes. (Dans la mesure où un petit enfant voit sa mère disparaître, puis son père se faire menacer par plusieurs personnes, dans différentes situations successives puis,  doit fuir en pleine nuit, puis manque de se noyer et finalement doit tirer avec un fusil sur homme…! et, haut comme 3 pommes, il continue de laisser croire à son père qu’il croit qu’on joue aux Indiens … hum… ) .
 Ceci étant, cet album pose une série musclée, au suspense bien installé et j’ai suivi ce premier tome avec plaisir. A découvrir pour le talent de l’auteur, son imaginaire et finalement le rêve d’enfant qu’il a lui même à la place de ses personnages.

Par , le

Avant de lire cette BD, j’avais échangé quelques mots avec des personnes l’ayant lue mais ne l’ayant pas tous appréciée. J’ai donc abordé cette lecture avec un petit quelque chose en moi qui menaçait de me dire : "Té ! Tu vois, c’est là que ce détail ne va pas, c’est là que cette phrase ne sonne pas juste..."

Par chance (pour moi et pour l’auteur !) ce "petit quelque chose" s’est finalement tu pendant ma lecture, effaçant mes a-priori, et j’ai "bu" cette histoire d’un trait ! Comme quoi rien ne m’a particulièrement choqué ou gêné qui discréditerait le scénario.

J’ai trouvé très bon ce début d’histoire et je suis ravi que l’auteur ait su doser les indices qu’il a semés au long des planches. En effet, on a déjà quelques réponses : on connaît déjà la trombine du clown, on a déjà compris que les russes voulaient faire taire leurs taupes établies en territoire américain. Bref, on a plein d’éléments, et pourtant, on ne sait toujours pas trop quoi penser de telle ou telle personne. On ne sait pas trop non plus quel rôle ils vont jouer par la suite. En cela, cette bande dessinée est une réussite.

Côté dessin, si l’on note des petites imperfections qui pourraient nous faire accuser Eric Stalner de travailler trop vite (pfff, ce qu’on est jaloux !), on doit quand même se rendre à l’évidence : c’est encore du très bon boulot qu’il a fait. Bravo.

Bilan des courses : je ne regrette pas du tout cet achat.

Refrain : Et j’attends la suite avec impatience ! ;-)

Par , le

Les albums de la série LA LISTE 66