La Ligne Zéro

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Vraoum

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782915920437

Résumé de l'album La Ligne Zéro

Berthier, un pauvre type bossant pour un cabinet d’audit, subi matin et soir les transports en communs, chose qu’il déteste par-dessus tout : survivre dans les wagons bondés, laisser la place aux personnes âgées, donner quelques piécettes aux sans-abris, ce n’est pas pour lui. Un jour, il s’endort profondément dans le métro et se retrouve au terminus. En descendant sur les voies, il oubli sa mallette et tente de suivre le wagon dans les méandres des tunnels du métro pour la récupérer. Il tombe alors par hasard en pleine réunion secrète du groupe M, un groupe régissant la vie souterraine...

Par Placido, le 17/10/2010

Notre avis sur l'album La Ligne Zéro

Lommsek est un auteur humoristique issu de l’univers des Blogs BD, le sien se nomme Shaïzeuh ! est il s’est notamment fait connaître en dessinant ce qu’il voit dans le métro et le RER. Pour sa première publication, on est en droit de se demander si l’auteur saura passer l’épreuve du long format (exercice déjà expérimenté avec Bringueballés sur son blog). Et Lommsek s’en tire à merveille car on ne s’ennui pas une seconde sur cette Ligne Zéro!

Proposant un univers totalement loufoque, notre héros découvre un monde souterrain où vit une multitude de gens qui travaillent dans les métros. Cela va du simple conducteur de rames à la racaille qui fait peur aux usagers en passant par le non-voyant faisant la manche. Tous sont des employés, des acteurs, formés par le groupe M afin de dynamiser les transports en communs. L’intérêt principal de cette BD, c’est le ton très humoristique, un peu décalé et très fin : j’ai beaucoup apprécié voir Berthier effectuer divers boulots avec plus ou moins de talents et de convictions, alors qu’il ne souhaite qu’une chose : récupérer sa mallette et partir loin d’ici. La folie le guettera et on le sentira perdre pieds (et son sang froid !) plusieurs fois, mais ce sera toujours pour notre plus grand plaisir.

Pari réussi donc, avec en bonus un petit final qui ne laissera pas indifférent le lecteur et qui me fait dire qu’il n’y a rien d’étonnant si Lommsek a décroché le prix Révélation Blog 2009 à Angoulême.

Vous pouvez y aller à fond la caisse, c’est aux éditions Vraoum !

Par , le