LA LÉGENDE DE RAOH #1 Volume 1

voir la série LA LÉGENDE DE RAOH
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

ASUKA

Genre :

Anticipation

Manga

Seinen

Sortie :
ISBN : 2849654981

Résumé de l'album Volume 1

Le feu nucléaire a anéanti les sociétés que nous connaissons. Bien peu d’humains ont survécu. Dans une cité dévastée apparaît un homme à la force considérable. Il se nomme Raoh et il possède les secrets d’un kung-fu surpuissant. Il va s’en servir pour prendre le pouvoir au sein d’un clan et former par la violence une armée qui ne discutera pas ses ordres. Son objectif est simple : il veut conquérir et dominer le Monde.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Volume 1

Après la réédition de la série culte Hokuto No Ken (Ken le Survivant), Asuka s’attaque maintenant aux séries dérivées. La légende de Raoh en fait partie.

Raoh est un personnage important de Hokuto No Ken. C’est un des quatre frères du Hokuto Shinken et un ennemi de Kenshirô (qui a été désigné comme successeur de la « famille » au détriment des trois autres disciples).

Ici, il n’est pas question de Kenshirô mais uniquement de Raoh, ainsi que de ses deux compagnons, Reina et Sôga. On y découvre la mégalomanie grimpante du sombre héros et ses méthodes plus que brutales. Pour lui, la violence résout tout et il ne se prive pas d’en faire la démonstration. C’est donc un livre assez dur. Sans être aussi sanglant que Berserk, il est déjà très violent. Sous les coups de poings surpuissants de Raoh, les têtes s’écrasent et les corps se fendent en deux.

Les fans de la série principale devraient être heureux de découvrir ce manga. Il les éclairera sur le parcours de l’enfant terrible du Hokuto Shinken. Les clins d’œil sont nombreux. C’est ici que vous verrez aussi pour la première fois son cheval, le Roi Noir. Vous serez surpris de voir comment ces deux-là se sont trouvés.

En revanche, si vous n’êtes pas un adepte de Ken le Survivant, le livre a tout de suite un intérêt plus limité. En effet, si l’on regarde objectivement le déroulement du scénario, on s’aperçoit que l’action est très linéaire. Raoh écrase un ennemi très fort sans la moindre peine puis il en écrase un autre, avant d’en mater un troisième, etc. C’est finalement tout le problème : il est trop fort ce gars ! Du coup, il n’y a pas de grandes surprises à attendre de tout cela. Le lecteur suivra avec attention le récit, mais sans passion. Il eut fallu, pour cela, ajouter un brin de suspense et doter les personnages d’un peu plus de charisme. Il est d’ailleurs un peu surprenant que le livre ait ces défauts de jeunesse. Il bénéficie pourtant des idées du grand Buronson.

Côté graphisme, l’écart est net (et forcément volontaire) avec la série d’origine. Les dessins sont plus clairs, moins tourmentés. Ils sont assez réussis, même s’ils paraissent avoir moins d’âme que sous le crayon de Hara.

En résumé, la série satisfera les fans de Ken. Pour les autres, la lecture pourra s’avérer distrayante mais guère plus.

Par , le

Les albums de la série LA LÉGENDE DE RAOH