LA GESTE DES CHEVALIERS DRAGONS #21 La faucheuse d'Ishtar

voir la série LA GESTE DES CHEVALIERS DRAGONS
Dessinateurs :







Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302048683

Résumé de l'album La faucheuse d'Ishtar

Forgée dans le métal déformé par le Veill il y a des millénaires, la hache d’Ishtar est l’une des trois armes qui peuvent taillader l’épaisse cuirasse des dragons jusqu’à les défaire. Depuis des siècles, l’ordre des chevaliers dragons veille au mieux sur elle et à ce titre, fait en sorte qu’elle reste le plus souvent entre les mains expertes de ses combattantes. Telle est la destinée légendaire de la faucheuse, celle de changer de mains tout en étant à l’origine de multiples faits héroïques perpétrés dans le sang avec son double tranchant. Oyez en six qui l’ont construite.

Par Phibes, le 05/01/2016

Notre avis sur l'album La faucheuse d'Ishtar

Plutôt que de proposer une aventure unique liée au fameux ordre des chevaliers dragons et à l’une ou plusieurs de ses partisanes, le duo Ange (créateur de cet univers avec Alberto Varanda) a souhaité, avec ce 21ème numéro, changer de postulat de manière à faire une sorte de break dans la série et de présenter six historiettes différentes. Ces dernières, hormis le fameux ordre de chasseuses de dragons, ont un point commun qui se trouve être une hache à double tranchant surnommée la faucheuse d’Ishtar et qui va donner lieu à six évocations qui ont construit la légende de cette arme.

Les adeptes de la saga seront ravis par cette initiative éditoriale qui permet donc de découvrir l’histoire de cette hache (que l’on a pu croiser antérieurement lorsqu’elle était dans les mains d’Amarelle – tome 17 et 18), au travers d’une succession d’équipées de quelques planches narrant son intervention. Usant pour cela une certaine chronologie et des transitions toutes trouvées, Ange vante la légendaire faucheuse au travers de récits qui ne manqueront pas de faire leurs effets. A partir de sa création, l’on découvre les nombreuses héroïnes qui ont eu à la manipuler face à un adversaire titanesque ou déformé, transformé par l’émanation maléfique des dragons, ou face à des mercenaires malintentionnés (voir récit n° 3).

Il en ressort des historiettes toujours aussi percutantes. Bien qu’il ait été plaisant qu’elles se déclinent dans une évocation beaucoup plus longue, il n’en demeure pas moins qu’elles ne dépareillent pas la saga et qu’elles offrent surtout un bon support à la fameuse arme anti dragon.

Pour ces six épopées chevaleresques, six dessinateurs ont accepté de participer à leurs avènements. Faisant pour la première fois leur entrée dans la saga (sauf pour Alexis Sentenac – T 14), chaque artiste assume son travail avec style et rigueur et offre, entre beauté féminine et monstruosités en tout genre, une mise en image de bien bonne qualité. Le lien entre ces évocations est assuré par le coloriste Stéphane Paitreau, participant patenté, qui permet de fait d’entretenir une certaine homogénéité de l’ensemble.

Un épisode à huit mains qui agit comme un entracte dans la saga et nous offre des séquences chargées d’héroïsme et d’hémoglobine dans la pure tradition de la saga.

Par , le

Les albums de la série LA GESTE DES CHEVALIERS DRAGONS

Nos interviews liées

ANGE nous parle de Fédération tome 1

Sceneario.com: Gérard. Fédération est un retour pour toi sur un roman paru en 1996… 22 ans après avoir écrit La Mâchoire du Dragon aux Editions Fleuve Noir, comment as tu appréhendé l'écriture de cette Bande Dessinée?
Ange: Avec joie et détermination.
Non, en fait, en flippant un peu comme à chaque projet. On savait que la Mâchoire était adaptable, mais encore fallait-il trouver le bon moment et le bon dessinateur. Et en discutant avec Alain, on s'est tous dit qu'on avait trouvé le bon dessinateur… et quand je vois le résultat, avec les couleurs d'Elvire, je me dis que la team est au point. Après, on espère que les lecteurs seront nombreux à penser la même chose, mais ça nous dépasse un peu.

Sceneario.com: As tu réalisés beaucoup d'adaptation? Des modifications?
Ange: Pas tellement en fait, à part des modifications mineures de temporalité et quelques recalages [...]

Lire la suite ›

Une rencontre avec Alexis Sentenac

Un entretien avec Alexis Sentenac


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat : Le Roy des Ribauds

Un entretien avec Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat  à l'occasion de la sortie du tome 2 du Roy des Ribauds aux éditions Akileos


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

ANGE relance Nemesis

Sceneario.com : Qu’est ce qui t’a poussé à relancer Némésis ?
Ange : Pourquoi relancer Nemesis ? parce qu’on pouvait ! C'est une série que nous avons toujours adorée, et qui a une « base » de fans très motivés! Alain était d’accord pour s’y atteler à nouveau. Bref, trois auteurs très heureux de se replonger dans cet univers. Il n’y avait qu’à résoudre un seul petit souci : ce qui se passait dans Rebirth, le dernier tome de la série originale, sorti au début des années 2000 (les lecteurs de l’époque comprendront ce que je veux dire…)
Sceneario.com : Pourquoi avoir choisi de ressortir la saison 1 de Nemesis en albums et non pas sous forme d’intégrale des cinq premiers tomes ?
Ange : Si on veut relancer une série, il faut que tous les tomes soient disponibles… Ce qui tue la plupart du temps une série c’est quand certains tomes manquent dans une continuité… Une intégrale, c’est bien, c’est pratique, on est sûrs que rien ne manque, mais c’est un format différent, c’est souvent un achat de fans, ceux qui, justement, connaissent déjà la série [...]

Lire la suite ›

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Stephano Martino autre Nosferatu au dessin

Sceneario.com : Bonjour Stephano.. Ce mois-ci voit donc la sortie de Nosferatu chez Soleil dont tu signes la partie graphique. Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?
Stephano Martino : Bien sûr. Je m'appelle Stefano Martino et je travaille en tant que dessinateur professionnel depuis 1996. Pendant toutes ces années, j'ai travaillé pour la maison d'édition italienne "Sergio Bonelli Editore" dans différents titres, dont Zona X et Nathan Never. J'ai étudié en autodidacte et j'ai appris sur le tas les ficelles du métier. Depuis l'année 2006, j'ai partagé mon travail entre l'Italie  et des publications en Espagne et aux les États-Unis, soit avec des numéros comme auteur complet, soit avec des collaborations dans des séries telles que Angel ou Dr. Who
Sceneario.com : Quelles ont été tes influences ? Les auteurs qui t’ont marqué ?
Stephano Martino : Quand j'étais petit, disons entre 8 et 12 ans, je lisais sans arrêt l'édition italienne de Metal Hurlant en découvrant Moebius, Druillet, Caza [...]

Lire la suite ›

Block 109 de Ronan TOULHOAT (Dessinateur) et de Vincent BRUGEAS (Scénariste)

Interview de Ronan TOULHOAT (Dessinateur) et de Vincent BRUGEAS (Scénariste) pour Block 109, chez Akiléos durant le festival d'Angoulème 2010. [...]

Lire la suite ›

ANNE ET GERARD.... ANGE pour les intimes

SCENEARIO.COM :Bonjour Anne et Gérard. En ce mois de mai, sort le deuxième opus de Marie des Dragons. Qui, de vous deux, est à l'origine de ce personnage et qu'est-ce qui vous a poussé à créer cette mercenaire de choc et de charme ?
ANGE: Il s’agit vraiment d’une réalisation à deux. Nous voulions une héroïne, et faire de l’historique, mais avec une pointe « d’ailleurs »… Rapidement, notre choix s’est porté sur une femme mercenaire, d’origine populaire. Pas une princesse en exil, pas une jeune femme noble exilée par sa famille, pas une magicienne… Une héroïne poussée par les circonstances et pas par sa nature. (Bien que les origines de Marie et de sa famille aient leur part de mystère… Mais nous verrons cela plus tard !) Il a été plus difficile de définir dans quel monde nous voulions faire évoluer Marie, quel serait exactement son rôle, et surtout, quels seraient ses opposants [...]

Lire la suite ›

Ange

Sceneario.com: Enfin nous arrivons à réaliser une 2° interview de toi… ce long silence est du à quoi ?
ANGE:
Tu as du perdre notre adresse mail, je ne vois que ça. Et tu es tellement occupé avec Sceneario.com, que tu ne penses pas à nous… il y a tellement d’auteurs qui sortent des albums plus intéressants que les nôtres…

Sceneario.com: Tu as donc besoin de parler…
ANGE:
Pas plus que les autres auteurs, pas moins non plus. C’est vrai qu’en fait, notre métier, c’est plus écriveur que parleur. Mais parfois, on se dit qu’on est un peu sous-médiatisés et qu’il serait bon que ça change un peu… c’est le cas pour nous, mais aussi pour d’autres auteurs comme Jean-Charles Gaudin… on est systématiquement oubliés par certains magazines (Bo Doi, par exemple) ou médias [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›

ANGE

SCENEARIO.COM: Pour ceux qui ne vous connaissent pas, (s’il en existe encore), pouvez-vous décliner votre identité ? ANGE G.: Oh, il en existe encore, et plein… Donc, Anne et Gérard, dits Ange. On utilisait d’autres noms auparavant, comme G.E.Ranne pour les Jeux de Rôle, G.Elton Ranne pour les romans ou Grégoire Dannereau pour les traductions, et quelques autres encore, mais il était temps d’assumer nos différentes casquettes et de tout regrouper sur une même tête. Sinon, à part ça, taille pas beaucoup, poids trop, cheveux ça dépend, signe particulier quatre bras, deux nez, une paire de lunettes et bientôt deux. SCENEARIO.COM: Vous êtes le scénariste de nombreuses BD… où en sont les nouveaux scénarios pour la Geste des Chevaliers-Dragons, celui de Kookaburra Univers 2 et Bloodline, sans oublier Nemesis et Paradis Perdu… ANGE G.: Réponse rapide, c’est en cours d’avancement [...]

Lire la suite ›