Rwanda 1994

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ARENES (LES)

Genre :

Documentaire

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782352043201

Résumé de l'album Rwanda 1994

En 1994, Patrick de Saint-Exupéry part faire un reportage au Rwanda afin de rapporter la situation et enquêter sur le génocide en cours. Vingt ans plus tard, il retourne sur place en compagnie du dessinateur Hippolyte. Entre souvenirs et témoignages, une plongée dans l’indicible car il n’y a plus de mots justes pour raconter ce qui s’est produit là bas. Le génocide, c’est d’abord le silence.

Par Legoffe, le 02/09/2014

Notre avis sur l'album Rwanda 1994

Le génocide rwandais a donné lieu à bien des articles, des reportages et même des films au cinéma. Pour autant, jamais je ne m’étais senti aussi marqué par un document sur ce sujet dramatique. Les auteurs n’ont pourtant pas choisi de montrer ostensiblement les massacres et les innombrables morts de ce conflit ethniques.

C’est plutôt la subtilité qui domine cette bande dessinée. Peu à peu nous nous enfonçons dans le pays avec le journaliste. Peu à peu, nous comprenons l’ampleur de ce génocide et, surtout, nous réalisons qu’il a été le fait de monsieur tout le monde, poussé par une incroyable propagande. Cela paraît incroyable. Et pourtant...

Ce qui m’aura le plus marqué dans le récit, c’est le calme qui règne la plupart du temps sur la campagne rwandaise. Les hommes qui ont tué parlent de leurs actes comme si tout cela était finalement naturel. La mort, ici, est une force tranquille pour reprendre un peu la formule de Mitterrand, qui tarda à agir comme le montre le livre.

L’indicible est là, à toutes les pages. Jamais d’images chocs, mais quelques phrases et des scènes sans mouvements ou presque. Le contraste avec le propos n’en est que plus spectaculaire. Les courbes tracées par Hippolyte semblent souvent tremblantes comme si les dessins eux mêmes perdaient pied devant l’innommable.

Le fait que les auteurs soient allés sur place vingt ans plus tard enrichi encore le récit. Il est très intéressant d’entendre des témoins de l’époque, tantôt victimes, tantôt bourreaux. Intéressant et édifiant.

Le tout est raconté de manière intelligente, sensible, avec une découpage de l’histoire original et parfaitement maîtrisé. Je ne peux donc que vous inviter à lire La Fantaisie des Dieux qui est, pour moi, un des grands albums de l’année 2014.

Par , le