LA DERNIERE PROPHETIE #5 La Foudre et la Croix

voir la série LA DERNIERE PROPHETIE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

La Loge Noire

Genre :

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782723480864

Résumé de l'album La Foudre et la Croix

Après avoir enfin rétabli la paix entre chrétiens et païens en la cité romaine, le Préfet Flavien a répondu favorablement à l'invite de l'empereur Auguste Honorius qui a élu domicile dans la nouvelle capitale de l'empire romain d'occident qu'est Ravenne. Mais sa venue cache son intention de confondre le maître des offices du Consistoire Sacré Victor Olympius, soupçonné d'avoir participé à l'enlèvement d'enfants et à l'assassinat de sa femme. Malheureusement pour Flavien, ce dernier qui est devenu le protégé de l'empereur est intouchable si bien que le Préfet, discrédité par la Cour et abusé par Serena, n'a d'autre solution que de repartir prestement vers Rome. Il retrouve malheureusement la cité dévorée par ses tensions interreligieuses, en pleine déliquescence et surtout menacée par l'invasion des troupes wisigoths d'Alaric 1er. A croire que les foudres de Jupiter se vengent de la croix et que la dernière prophétie n'est pas loin de se réaliser.

Par Phibes, le 10/11/2012

Notre avis sur l'album La Foudre et la Croix

Cet album qui clôture la saga cinq années après le précédent tome, se veut chargé d'émotions dans le sens qu'il a été réalisé postérieurement au décès de Gilles Chaillet, initiateur de la série. Repris par Dominique Rousseau, artiste fortement inspiré par le travail de ce dernier, cet épisode reste dans le concept de départ qui consiste à mêler harmonieusement Histoire et fiction.

La Foudre et la Croix nous ramène à l'époque du pillage de Rome par Alaric 1er qui s'est déroulé en l'an 410. Il nous plonge également dans cette atmosphère délétère où la religion polythéiste (celle des Romains) s'opposait celle du seul Dieu (les chrétiens). Une fois de plus, l'on perçoit la patte de Gilles Chaillet qui, en grand connaisseur de l'Histoire de Rome, a su articuler son récit sur des faits authentiques, faisant intervenir des personnages réels dans des situations des plus concrètes. Fort de ce respect de la réalité historique, ce dernier y insère sa touche personnelle via son personnage clé, Flavien, Préfet de Rome, en quête de son fils disparu.

Bien qu'on y ressente un certain manque de fluidité, il n'en demeure pas moins que ce dernier épisode possède l'étoffe qui sied aux récits historiques. Les dialogues sont des plus ciselés et nourris grassement d'informations historiques que les lecteurs les plus avertis appréhenderont avec délectation. Il va de soi que Dominique Rousseau a su s'accaparer avec une rigueur exemplaire le travail de son prédécesseur et le restituer, sans césure dans le style, d'une manière concluante.

Pareillement, au niveau du dessin, l'artiste démontre particulièrement sa volonté de coller à l'univers graphique de Gilles Chaillet. Le travail historique est remarquable, que ce soit au niveau de la représentation des monuments de Rome ou de Ravenne, ou de cette foule de personnages qui déambulent au gré des vignettes. La finesse de son trait, la générosité du détail, la cohérence des proportions, se révèlent un atout pour cet album qui, de plus, a bénéficié de l'intervention richement colorée de Chantal Defachelle.

Une fin de saga historique réussie qui a le mérite de remettre à l'honneur le travail d'un artiste reconnu pour son style et aujourd'hui malheureusement disparu. Un bel hommage rendu par Dominique Rousseau.

Par , le

Les albums de la série LA DERNIERE PROPHETIE

Nos interviews liées

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Gilles CHAILLET

Sceneario.com : Si quelqu’un ne vous connaissait pas encore, que pourriez vous dire en quelque mot pour vous présenter.
Gilles Chaillet : Je suis dessinateur de Bande Dessinée, passionnée d’histoire et plus particulièrement par Rome. J’ai eu enie de faire de la Bande dessinée en découvrant le journal de Tintin à l’age de 8 ou 9 ans. Je disais à l’époque à mes parents : »quand je serai grand je voudrais faire de la Bande dessinée »… à cela on me répondait : « va faire tes devoirs on verra ensuite… ».
Dans le même temps je découvrait la civilisation Romaine dans l’œuvre de jacques Martin avec Alix, et mes deux passions sont nées en même temps. Je voulais faire de la BD et représenter Rome comme ça devait être à l’époque des Romains. Mes deux passions m’ont suivi toute ma vie [...]

Lire la suite ›