LA DERNIERE LIGNEE #1 La traque

voir la série LA DERNIERE LIGNEE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Heroic Fantasy

Genre :

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 2845654219

Résumé de l'album La traque

Djed est un jeune elfe qui aime passer du bon temps avec celui qu’il appelle affectueusement « oncle Benlor » et qui est en fait un soldat d’élite.
Sa vie prend un autre tournant quand son ami de toujours, un affilié, est enlevé par des mercenaires sans pitié.
Djed se lance avec Benlor à la recherche de son ami Cyrl. En chemin, ils rencontreront une équipe de chasseur de prime qui leur apportera leur aide. Et ils ne tarderont pas à découvrir le sombre dessein qui se cache derrière tous ces enlèvements.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album La traque

Ayant découvert cette nouvelle série de Dominique Latil dans le Lanfeust mag, je dois dire que je ne suis pas tombé immédiatement sous le charme. L’effet haché de la prépublication, sans doute, où peut-être le fait de voir une bd comme un extra-terrestre dans une foule d’humain.
Ainsi, après avoir franchi ce premier contact on est ravi par le dessin et l’histoire. Même si celle-ci est assez classique, le lecteur se trouvera bien frustré la fin de l’album arrivée. Mais le dessin et la couleur surprennent. Car ces couleurs qui donnent une petite touche acidulée étonnent et font toute son originalité. Elles se marient très bien avec le dessin tout en rondeur et lissé résolument manga.
On obtient ainsi une bonne bd d’heroic fantasy qui parvient à mettre en place un univers attachant et qui appelle de nombreuses surprises.

Par , le

Les albums de la série LA DERNIERE LIGNEE

Nos interviews liées

Dominique LATIL

Sceneario.com: Peux tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas ?
Dominique Latil: Heu, Ben, je m'appelle Dominique Latil, je suis scénariste et rédacteur en chef adjoint de Lanfeust Mag, je vis à Aix-en-Provence où je travaille à l'atelier Gottferdom et j'aime faire des mots fléchés

Sceneario.com: Quel a été ton parcours professionnel ?
Dominique Latil: J'ai rencontré Christophe Arleston en 1995. Il cherchait un collaborateur pour travailler avec lui sur une nouvelle série dont il avait déjà posé les bases, "Mycroft Inquistor" (avec Jack Manini au dessin). Après quelques bières, il m'a demandé de faire un essai qui lui a paru concluant et nous nous sommes lancés dans l'écriture du premier tome. Comme il appréciait mon travail, il m'a présenté à quelques jeunes qui venaient le voir pour faire de la BD et avoir une opinion professionnelle. C'est ainsi que j'ai rencontré Franck Biancarelli, Philippe Pellet et Jean-Marc Ponce presque coup sur coup et que nous avons travaillé ensemble, coachés par Arleston qui nous conseillait et nous a appuyé auprès de Soleil [...]

Lire la suite ›