LA CROIX DE CAZENAC #8 La mort du Tigre

voir la série LA CROIX DE CAZENAC
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Esotérique

Sortie :
ISBN : 2205058924

Résumé de l'album La mort du Tigre

Etienne ne doit qu’à la panique créée par l’explosion de l’hôtel Savoy de n’être pas pris en chasse tout de suite par les Anglais. Ceux-ci ont en effet découvert que Henri, Fabien, Louise et lui sont des agents dont la mission en Egypte va contre les intérêts de la Couronne.
Avec son oncle chaman, Etienne va réussir à échapper aux soldats britanniques et trouver refuge auprès d'Azouz, le fils de feu l’ami Aziz. Ensemble, ils vont échafauder un plan pour délivrer les Cazenac que les Anglais convoient vers Port-Saïd avant de les mettre en partance pour l’Angleterre où ils doivent être jugés.
C’est pendant ces événements qu’Etienne décidera de mettre de la distance entre lui et Louise. C’est aussi à l’occasion de ce séjour égyptien qu’il affrontera le Tigre, un adversaire qui se présentera à lui de manière inattendue...

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La mort du Tigre

La mort du Tigre nous embarque dans de la grande aventure. Dans les décors somptueux d’une Egypte urbaine ou désertique que Stalner dessine très bien, le lecteur trouve son lot d’action, de poursuite, de violence et de sang, aussi...
Ce tome 8 de la série La Croix de Cazenac est le second et dernier tome du cycle du Tigre. Il faut dire que son titre laissait entendre ce petit changement dans la composition de la série qui jusque là nous avait proposé des cycles de trois albums.
S’il n’y a rien à redire au dessin, au découpage ou aux chaudes couleurs de Chagnaud, je suis toutefois gêné par différents aspects du scénario, de l’histoire. Bien qu’on sache que le fil conducteur de la série est cette croix familiale et que les affrontements entre possesseurs de ces croix est programmé pour "qu’il n’en reste qu’un qui puisse accéder au sanctuaire de Baba Yaga", j’ai trouvé que le face-à-face avec le Tigre était trop facile, que ça ne devenait qu’une formalité très facilement surmontable après l’épreuve de la confrontation avec Wolf. J’ai trouvé aussi que cette notion de chamanisme (même si elle est nécessaire dans les objectifs du scénariste) faisait se terminer un peu brutalement la mission politique que s’étaient donnée les Cazenac ; une mission qui sera un véritable fiasco mais cela n’a pas l’air de trop affecter les personnages concernés... ! Une mission qui paraissait être la raison d’être du cycle, mais qui n’aura finalement été qu’un prétexte de dépaysement : le Tigre aurait pu se dévoiler ailleurs...
Assez peu crédible enfin, Azouz qui laisse d’un seul coup sa cause égyptienne pour suivre Etienne. Encore que là, on ne sait pas le rapport qu’il pourra avoir avec l’Aigle, le prochain rendez-vous de l’Ours... Quel appel l’enfant suit-il réellement ?
Très bonne BD, au final, quand même, malgré ces quelques petits points relevés. En route pour les deux albums qui composeront le cycle de l’Aigle. Deux albums qui promettent d’être riches en surprises (Quid du bébé que porte Louise, quid de la fin de série, etc...) En route pour l’Amérique !

Par , le

Les albums de la série LA CROIX DE CAZENAC

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›