LA COUR DES MIRACLES #1 Anacréon, Roi des Gueux

voir la série LA COUR DES MIRACLES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Quadrants

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782302066311

Résumé de l'album Anacréon, Roi des Gueux

1667 à Paris. Anacréon est le Grand Coësre, roi de la Cour des Miracles, qui siege en plein coeur de Paris. Comme le Roi Louis XIV, il pense avoir le pouvoir est absolu. Aujourd'hui, Anacréon est fatigué. il aimerait retourner en Bretagne et que son fils, Petit Jean, lui succède. Malheureusement, le meurtre du lieutenant criminel du Chatelet, par deux brigands venus de la Cour des Miracles, change la donne. Une nouvelle police se met en place, plus efficace, qui s'attaque à la criminalité. Petit Jean est d'ailleurs arrêté, Anacréon ne peut l'aider. Sa fille, La Marquise, tente alors d'agir pour sauver son frère...

Par Berthold, le 31/12/2017

Notre avis sur l'album Anacréon, Roi des Gueux

Grâce à Stépnahe Piatzszek et Julien Maffre, nous pouvons vivre les derniers jours de cette célèbre Cour qui accueillait les gueux, les infirmes, les voleurs, les prostituées, etc... Une Cour avec son roi, son organisation, ses lois. Mais, un jour ou l'autre, il fallait que ça change, et c'est ce que l'on découvrire dans les pages de ce premier tome.

Piatzszek nous plonge dans la misère, la crasse de cet endroit en nous faisant traverser des quartiers "propres", en suivant ce "mendiant", cet éclopé, dont nous découvrirons bientôt qu'il s'agit d'Anacréon, le Grand Coësre, le Roi de la Cour des Miracles.
L'histoire commence par une sorte d'examen pour Petit Jean, pour voir s'il est digne de la succession de son père. Nous rencontrons ensuite La Marquise, fille d'Anacréon, puis nous assistons à une "réunion" devant le Grand Coësre où tous apportent leur part au roi.
Tout cela nous est très bien décrit. Nous avons l'impression de sentir ces odeurs nauséabondes qui trainent par-ci par-là. On entre dans l'intrigue avec le meurtre du lieutenant du Chatelet et de ce qui va en découler. Anacréon fait une grave erreur. Le drame s'installe tout doucement...
L'intrigue nous prend aux tripes, on est emporté dans le récit dont il nous tarde de découvrir la suite pour connaitre ce qu'il adviendra de nos "héros".

Julien Maffre s'est fait remarquer avec Le Tombeau d'Alexandre (Delcourt), puis avec Stern (Dargaud). Ici, il nous épate une nouvelle fois par son talent. Ses reconstitutions des rues de Paris sont incroyables, ses personnages ont de la présence. Il fait ressortir la misère, il donne du rythme pour que le lecteur soit embarqué.

Une belle surprise. Une lecture que je vous invite à découvrir sans hésiter un instant.

 

Par , le

Les albums de la série LA COUR DES MIRACLES

Nos interviews liées

Entretien avec Stéphane Piatzszek et Stephane Douay

Sceneario.com : Pouvez vous, l'un ou l'autre, nous présenter le pitch de ce nouvel album?
Stephane Piatzszek : : C'est le parcours parallèle de deux personnages, que tout semble opposer ou en tout cas qui ne sont pas censés se rencontrer, mais qui à la fin vont se retrouver face à face.L'un de ces personnages est un homme qui a été ruiné et qui, pour pouvoir s'en sortir va devenir tueur à gages à plus de cinquante ans, il vit à Paris. L'autre est un gendarme secouriste dans la montagne.A la fin du bouquin leur rencontre sera une forme de catharsis, ils vont se sauver ensemble et en même temps échapper à certains démons de leur passé.
Sceneario.com : : Ils ont effectivement tous les deux un passé qui va énormément influencer l'histoire?
Stephane Piatzszek : : Oui, ces deux personnages qui sont totalement différents, un tueur et un flic pour dire les choses très rapidement, sont en même temps semblables [...]

Lire la suite ›

Stéphane Piatszsek

Sceneario.com : Stéphane bonjour, tu viens d'éditer le tome 2 de Commandant Achab, peux tu nous présenter le personnage?

Stéphane Piatszsek Bonjour ! Achab est un vieux flic, à deux doigts de la retraite, qui a pas mal de trucs sur la conscience et qui, après une longue période passée à broyer du noir, essaie de se reprendre en main. C’est un gars qui cherche la rédemption et veut s’améliorer, même s’il garde son sale caractère et son humour un brin corrosif.
Achab est un Maigret déglingué, qui ne s’intéresse pas aux preuves matérielles mais sonde les âmes…
Sceneario.com : Pourquoi avoir surnommé ton héros Achab, une référence à Moby Dick? Handicap ou entêtement?

Stéphane Piatszsek Oui, il a perdu sa jambe lui aussi, et sa baleine blanche à lui, c’est un fantôme de son passé, une connerie qu’il a faite et qui lui a coûtée très cher [...]

Lire la suite ›