La corne écarlate

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ERKO

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9789077001752

Résumé de l'album La corne écarlate

Le mage règne sur le royaume grâce aux pouvoirs que lui donne une pierre magique. Or ce matin là, le diabolique Lamort vient le lui dérober, ainsi que sa fille Lucrécia ! Le mage propose alors la main de sa fille à celui qui pourra aller récupérer le tout, en affrontant Lamort... Seul un rhinocéros se propose, il se fait appeler le chevalier de La Corne Écarlate" !
Mais le voyage est loin d'être de tout repos !

Par Fredgri, le 21/05/2015

Notre avis sur l'album La corne écarlate

"La corne écarlate" est le premier véritable album de Lucas Varela, cet artiste argentin qui vient juste de sortir le remarquable "Le jour le plus long du futur" chez Delcourt !
Dans cet album, donc, il travaille avec le prolifique Carlos Trillo, un scénariste très prolifique, aux multiples styles, lui aussi argentin. Ils nous offrent alors une très sympathique aventure, doucement héroic fantasy délirante.

On comprend très vite qu'il faut se laisser mener tranquillement, au grès de ce scénario très enlevé et parfois quelque peu foutraque. Mais qu'importe car Trillo glisse aussi beaucoup d'humour, d'absurde et on finit par s'attacher à tout ce petit monde. D'autant que le scénario se moque aussi gentiment des codes HF, avec un chevalier improbable, secondé par un écuyer souris qui chevauche une poule qui traîne son œuf avec elle. Ils se retrouvent face à un homme marais, une "princesse" pourrie gâtée qui passe son temps enfermée dans une cage...
Bien sur l'album n'est pas exceptionnel, mais il reste suffisamment agréable et captivant pour ne plus le lâcher avant de l'avoir terminé.

Graphiquement, c'est pas mal du tout ! Varela est encore assez éloigné de ses jeux graphiques qui suivront, le dessin est beau, mais pas transcendant. Toutefois on tombe facilement sous le charme de ces contrées marécageuses, de ses personnages en ligne claire !

Un album passé inaperçu à sa sortie, il faut dire que Erko fait un travail éditorial minimaliste et qu'on retrouve vite ses volumes sur le marché de l'occas' !!!

Néanmoins, si vous aimez Varela, je vous conseille de vous récupérer cette "Corne Écarlate" qui vaut tout de même le coup d’œil ! (trouvable pour rien du tout sur le net !)

Par , le