LA CHRONIQUE DES IMMORTELS #2.1 Au bord du gouffre

voir la série LA CHRONIQUE DES IMMORTELS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Adaptation

Aventure

Fantastique

Sortie :
ISBN : 2888903520

Résumé de l'album Au bord du gouffre

Andrej Delany et Frederic arrivent dans une grande ville. Le jeune garçon découvre qu'il y a beaucoup de monde et d'animations dans ces rues. Mais Andrej repère aussi l'Inquisiteur et ses hommes. Andrej va ainsi croiser une belle jeune femme, Maria. Celle ci va éveiller quelques sentiments en lui.
Mais de rester trop longtemps en ville, Andrej risque de se faire repérer surtout que son portrait orne les murs de la ville...

 

Par Berthold, le 26/06/2010

Notre avis sur l'album Au bord du gouffre

Enfin !

Le voilà ! La suite de l'adaptation de La chronique des immortels, l'œuvre de Wolgang Hohlbein par Von Eckartsberg et Von Kummant.
Nous retrouvons nos héros dans une ville où ils vont bien sûr croiser le danger. Nous allons voir qu'Andrej et Frederic sont recherchés, que leurs portraits ornent la ville.
Les auteurs décrivent avec réalisme la vie, les bas-fonds de cette ville. Ils nous montrent comment les moins que rien, les infirmes sont traités comme ce Boris, le cul-de-jatte qui se fait piétiner par les chevaux de l'Inquisiteur et son armée.
Ils vont aussi apporter un peu de romantisme, d'amour dans ce récit violent avec l'apparition de Maria. Et évidemment, il y a le drame avec ce guet-apens dans lequel Andrej se retrouve bloqué. Vous assisterez à ce moment là à une sacré course-poursuite.
Vous découvrirez comment Andrej a été élevé aussi, nous saurons pourquoi il est un expert dans le maniement des armes.

Les peintures de Von kummant sont toujours aussi superbes et magnifiques. Je reste encore une fois impressionné par son talent et surtout par sa mise en scène. Ici, c'est du cinéma, du grand spectacle. Le mouvement y est. On ne s'y ennuie pas une seconde ! Et on s'ébahit devant la beauté de tel paysage ou de tel décor.

Comme vous pouvez le constater, j'apprécie énormément cette œuvre mais...oui, il y a un mais. Je reste sur ma faim car 35 pages, c'est trop peu. Bien sûr, le tome 2 est complété par des dessins inédits ou des hommages d'autres auteurs comme Valp, Tony Sandoval, Peter de Sève entre autres. Bien sûr, le portfolio est superbe mais, nous aurions aimé en lire plus. Il nous faudra patienter jusqu'en janvier 2011 pour découvrir la suite.

 

Par , le


J’ai découvert le tome 1 de la chronique des Immortels au salon d’Angoulème de 2005, poussé par une Komori enthousiaste, et la puissance du dessin m’avait vraiment époustouflé.
.
Le scénario de Von Eckartsberg nous entraine dans la tourmente de cette société médiévale menée de main de fer par l’Inquisition. Ses soldats au masque d’or poursuivent Andrej et Frederic.
Leur faute : être différents.
Ils possèdent tous deux un don, un pouvoir de régénérescence absolu qui les fait guérir de toute blessure.
Bénédiction ou fatalité, ils ne peuvent que chercher à fuir les foudres de l’Inquisiteur qui les a déclarés sorciers et mis leur tête à prix.
Le graphisme de Von Kummant est quant à lui toujours aussi surprenant, avec une inspiration baroque par ses lumières et ses éclairages qui ne sont pas sans évoquer certains peintres flamands comme Rembrandt ou Vermeer. On ne peut que se laisser prendre à la magie de ces cases, comme autant de tableaux où l’amour tente de se faire une place bien éphémère et fragile face à la violence des hommes et de cette société théocratique
Depuis 5 ans que nous attendions la suite, je m’attendais à un deuxième opus tout aussi saisissant, et les 33 pages de l’album ne déçoivent pas. Mais 33 pages, cela fait quant même un peu court pour un album à 13 euros. Certes les illustrations qui complètent l’album sont réussies et agréables à regarder, mais elles ne sont là que pour meubler un manque évident de matériau.
Un troisième tome est prévu pour janvier 2011. S’il ne fait que 20 pages, je m’abstiendrai de l’acheter.

Par , le

Les albums de la série LA CHRONIQUE DES IMMORTELS