LA CATHEDRALE DES ABYMES #1 L'Evangile d'Ariathie

voir la série LA CATHEDRALE DES ABYMES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302071209

Résumé de l'album L'Evangile d'Ariathie

L'Empire du Sud, Tyrésie, le Sanctuaire de Dumée. XIIème siècle. Un officier interroge celle qui dirige l'endroit, la Haute Pucelle. Les soldats encerclent les autres femmes du Sanctuaire dédié à la Grande Déesse Saaphari. Najman, l'homme qui commande ce groupe armé, veut savoir où se trouve Dame Naouel Lo Shadëi. Mais comme il n'obtient aucune réponse, il frappe la Haute Pucelle, c'est sa première erreur. Ses hommes sont attaqués par les femmes. Najman sort du Sanctuaire avec d'autres guerriers, il compte mettre le feu à l'endroit. Un de ses hommes est tué par un tir d'arbalète, un Templier vient le défier, c'est un massacre ! Tous les soldats sont tués, et Najman est le dernier debout. Il a une grosse surprise en découvrant l'identité du Templier...

L'Empire du Nord. Pier, le batisseur, a réussi à construire la Cathédrale pour le Mage Ronfeld qui refuse de lui payer ce qu'il doit. Pier se retrouve sans le sou pour payer ses ouvriers et pour faire vivre sa famille. Sa réputation est en jeu. Il compte aller réclamer justice auprès de la Haute Cour de Justice de la Guilde du commerce d'Anselme en Toscann. Mais Ronfeld fait tout pour empêcher Pier de parvenir à destination...

 

Par Berthold, le 07/10/2018

Notre avis sur l'album L'Evangile d'Ariathie

La Cathédrale des Abymes est la nouvelle grande saga imaginée par Jean-Luc Istin.

Ce premier tome - l'evangile d'Ariathie - tient toutes ses promesses et nous offre un début de saga qui n'a pas fini de nous surprendre. C'est le cas avec ce premier volet.
D'entrée, il nous plonge dans l'action en mettant en scène l'une des héroïnes de cette série : Sinead. Petit à petit, Istin dévoile le passé de cette femme qui a réussi à faire son trou au sein des Templiers, un ordre qui refuse habituellement les femmes.
Ensuite il nous présente Pier, le batisseur, qui connait un drame.
Pour l'instant, on se demande où l'histoire de ces deux êtres se rejoindra. Mais nous sommes plongés dans des scènes de batailles, de coups tordus et de violence. Nous voyons que cette époque n'est pas faite pour les faibles.
L'intrigue est bien construite, tient en haleine et nous donne envie d'en lire plus.

Quand au dessin de Sebastien Grenier, il nous en met plein la vue. Il y a des scènes d'une grande beauté, des paysages majestueux et des vues sur la cathédrale qui sont incroyables. Son talent éclate dans ces pages, les émotions passent très bien. Son trait ne laisse pas indifferent.

Ce premier tome est une très belle surprise. Un album qui vaut la peine qu'on se plonge dans l'aventure avec Sinead. Un récit à ne pas manquer.

 

Par , le

Les albums de la série LA CATHEDRALE DES ABYMES

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›