LA BRANCHE LINCOLN #2 La part des ombres

voir la série LA BRANCHE LINCOLN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Collection :

Polyptyque

Genre :

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782803622573

Résumé de l'album La part des ombres

Ted Voss, seul héritier de l’immense empire légué par son père décédé, doit se protéger d’une organisation mystérieuse, le Styx, qui souhaite l’exécuter pour avoir mis à jour des informations top secrètes liées aux activités de son grand-père, Dorian Voss.
Se cachant dans la Marina en compagnie de ses amis et d’un étrange protecteur qui tombe à point nommé, il apprend par ce dernier la terrible histoire de sa famille dont les agissements perpétrés par son aïeul Charles et poursuivis par son petit-fils Dorian sont loin d’être légaux.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album La part des ombres

Toutes les questions soulevées lors de la lecture du premier tome « un secret hors de la tombe » vont trouver leurs réponses dans celui-ci.
En effet, dans une très longue litanie entrecoupée par des retours en arrière permettant de donner un semblant d’animation à l’intrigue, le sauveur de Ted Voss divulgue à son petit auditoire des informations capitales sur les rôles des différentes organisations telles que la Branche Lincoln, le Cerbère, le Styx, le commando Wyvern et leurs liens avec la famille Voss.
Il est à reconnaître que si l’intrigue est bien en place, l’accumulation d’éléments distillés à grand renfort m’a légèrement perturbé au niveau de la compréhension de telle manière qu’une relecture m’a été nécessaire.
Fort de cet exercice, j’ai apprécié la justesse des imbrications des différents plans qui définissent une maîtrise parfaite du scénario dont Emmanuel Herzet a le secret.
Le dernier tiers de l’album est l’occasion d’emballer « la machine » par des scènes de combats de rues entre le Styx et nos héros.

Côté graphiques, Piotr Kowalski s’en tire très honorablement en produisant un dessin réaliste efficace. Le côté statique obligatoire des personnages dans la partie de l’album où ceux-ci évoquent le passé douteux de l’aïeul de Ted est compensé par des prises de vues bien étudiées. Les mouvements des personnages dans les scènes de lutte sont bien rendus et très explicites.

La branche Lincoln qui fait partie des séries révélant efficacement les manipulations tentaculaires et sournoises de certains personnages ambitieux est à conseiller à ceux qui apprécient ces atmosphères lourdes pleines de suspicions au regard des actions réalisées dans le passé qui ont des répercussions dramatiques dans le présent.

A suivre de près…

Par , le

Les albums de la série LA BRANCHE LINCOLN

Nos interviews liées

DUELLISTE tome 1

DUELLISTE T1, L'INTERVIEW D'EMMANUEL HERZET

Le Lombard : Pourquoi avoir choisi l’époque du Roi Soleil ?
EMMANUEL HERZET: En tant qu’historien, je suis curieux de toutes les périodes. Je reste à l’affût d’anecdotes qui pourraient servir de base à un récit. La période du règne de Louis XIV est vraiment très riche à de nombreux points de vue : politique, militaire, social… C’est vraiment une charnière dans la conception de la royauté, dans la perception de l’image du royaume de France à l’extérieur. Louis XIV, lui-même, est une figure historique fascinante, bien plus complexe que l’image souvent « réductrice » de Roi Soleil. Il y a Versailles et les fastes bien sûr mais c’était un fameux coco aux appétits multiples. Louis XIV est aussi entouré de personnages forts et brillants qui pourraient jouer plus tard un rôle dans la série [...]

Lire la suite ›