La Bombe

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

GLENAT

Collection :

1000 feuilles

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782344020630

Résumé de l'album La Bombe

En 1938 Hahn et Strassman, deux chimistes allemands, découvrent la fission nucléaire et l'énergie considérable qui s'en dégage. Les physiciens Léo Szilard et Enrico Fermi comprennent alors que cette fission provoque une réaction en chaîne redoutable et qu'il peut y avoir des applications militaires. Ils découvrent que l'Allemagne Nazie est en train de travailler sur une nouvelle bombe qui utilise les propriétés de ces travaux, une arme atomique qui pourra leur donner l'avantage dans la guerre qui se profile déjà à l'horizon. Le meilleur moyens de contrecarrer Hitler c'est encore de faire en sorte de doter les alliés de la même arme de dissuasion. Commence ensuite une course à l'armement pour récupérer le plus d'Uranium possible.
Cependant, les États Unis, une fois la seconde guerre mondiale terminée, prennent très vite conscience que cette nouvelle arme, cette Bombe, peut leur permettre de vaincre le Japon. Ils envisagent donc de la lancer sur une des principales villes nipponnes… Szilard réalise très vite les dérives d'une telle décision, il va tout tenter pour les dissuader…

Par Fredgri, le 13/05/2020

Notre avis sur l'album La Bombe

472 pages de thriller scientifique sur fond de guerre mondiale, de recherches et de course pour l'armement ! Et c'est absolument passionnant d'un bout à l'autre !
Même si en effet, parfois, le propos peut paraître assez rébarbatif, surtout quand on a droit à de larges passages décrivant telle ou telle découverte, telle application concrète, telle théorie physique, tout reste malgré tout extrêmement accessible, une vulgarisation intelligente et brillante !

Nous redécouvrons donc le parcours de tous ces hommes qui ont progressivement fait partie de cette course à la bombe atomique, qu'il s'agisse des politiciens, des militaires ou simplement des civils, nous les suivons à travers leurs décisions, les choix cornéliens auxquels ils sont petit à petit confrontés, leurs hésitations, leurs angoisses.
Construire une bombe de cette ampleur amène forcément des états d'âme, une appréhension en pensant à la façon dont les militaires vont en faire usage, les dérapages. Nous connaissons tous aujourd'hui l'impact qu'a pu avoir cette découverte sur notre civilisation, sur cet infime moment ou la notion de guerre s'est échappée des tranchées, de la baïonnette au fusil pour entrer dans l'âge de l'atome, de la destruction massive, radio active…

Cet étonnant volume, un pavé devrais-je dire plutôt dire, se lit donc comme un thriller captivant, savamment dosé. L'écriture est très fluide, elle n'oublie pas les détails sans néanmoins trop s'y attarder. Nous assistons au moindre rebondissements, aux petites opérations clandestines, aux réunions secrètes, aux mots chuchotés dans l’oreille d'un président. Nous allons de surprise en surprise, tandis que se dessine sous nos yeux le destin de notre monde avant qu'il ne bascule définitivement !

Didier Alcante et Laurent-Frédéric Bollée se sont beaucoup documentés, ils ont creusé absolument toutes les pistes, ont fouillé le moindre recoin, on a vraiment le sentiment de croiser ces hommes, cette Histoire. C'est époustouflant !

Mais, à leur côté, on retrouve Denis Rodier qui livre à son tour un véritable tour de force, avec cette multitude de planches en noir et blanc, absolument sublimes. On devine là aussi, une montagne de documentation, des photos diverses, des portraits, des lieux… On ne peut qu'être impressionné par cet exploit ! D'autant que la qualité est constante, une finesse dans l'encrage, dans les cadrages, dans cette narration qui lui est propre et ce style métissé de franco-belge et d'américain qui fait tout son charme.
Bravo l'artiste !

Je vous recommande vivement de dévorer cet album qui ne vous laissera pas indifférent, j'en suis sur ! Une page d'Histoire sans pareil, déjà un monument !

Par , le

Nos interviews liées

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante et Fracis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard

Interviews de Didier Alcante et Francis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard. (Interview de l'Editeur)
[...]

Lire la suite ›

Didier Alcante Pour Re-Mind chez Dargaud

SCENEARIO.COM : Bonjour Monsieur Alcante. Nous vous retrouvons sur une nouvelle série chez Dargaud : Re-Mind ; comment est né ce projet ?
Didier Alcante:Honnêtement, je ne m’en souviens plus trop. Je me rappelle juste que quand j’ai trouvé cette idée de technologie - permettant d’enregistrer ce fameux film de sa vie qu’on voit défiler devant nos yeux juste avant de mourir -, je me suis dit que je tenais quelque chose d’intéressant avec ça. J’ai ensuite développé une histoire partant de là, et elle a immédiatement attiré l’attention de Yves Schlirff, le directeur éditorial de Dargaud. Et voilà. SCENEARIO.COM :Re Mind est un thriller d’anticipation ? Qu’elles ont été vos influences ?
Didier Alcante:C’est effectivement un thriller à la « 24 heures chrono », mais avec un petit piment qui est apporté par une technologie fictive [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante

Interview pour sceneario.com 14/03/2006


Sceneario.com: Didier Alcante, voilà que les deux derniers tomes de ta série Pandora Box viennent de sortir, quelles sensations ressens tu aujourd’hui que tu es arrivé au bout du travail ?
Didier Alcante:
Il y a plusieurs sentiments qui s’emmêlent. Tout d’abord, sans fausse modestie, quand même une certaine fierté d’avoir réalisé ces 8 albums. Je crois qu’il s’agit d’un beau début J. Mais je suis également un peu triste de devoir tourner cette page, car j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec toute l’équipe de Pandora Box : dessinateurs, coloristes, sans oublier l’équipe de Dupuis, avec qui j’ai eu de très bons contacts. Et puis il y avait une certaine effervescence puisqu’on a sorti ces 8 albums en à peine un peu plus d’un an. Maintenant, ça va redevenir plus calme… Mais pas trop j’espère ;-)


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Didier ALCANTE, Pandora Box la suite...

Sceneario.com: Didier, nous vous retrouvons avec les tomes 3 et 4 de Pandora Box... La sortie de 2 nouveaux tomes vous a-t- elle procurée les même sensations que pour les 2 premiers?
Didier Alcante: Globalement oui. Disons que j’étais un peu moins impatient que la première fois, mais peut-être un peu plus nerveux, car comme la critique a quand même été très positive (globalement) pour les deux premiers tomes, j’avais un peu peur que les gens soient déçus par les tomes 3 et 4. Heureusement, ce n’est apparemment pas le cas ;-)

Sceneario.com: Avec un peu de recul, êtes vous satisfait du travail réalisé?
Didier Alcante: Oui, globalement je suis très satisfait. Comme je suis plutôt perfectionniste, il y a certaines choses que j’essayerais peut-être d’améliorer si je devais recommencer, mais globalement je suis très content.

Sceneario.com: Le public a-t-il bien suivi cette série? L’accueil a-t-il été bon?
Didier Alcante: Je n’ai pas encore des chiffres de vente, mais Dupuis a déjà réimprimé les deux premiers tomes et a quasi doublé les tirages pour les tomes 3 et 4, c’est un excellent signe [...]

Lire la suite ›