La Bible

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

12bis

Genre :

Adaptation

Classique

Noir et Blanc

Religion

Sortie :
ISBN : 9782356480354

Résumé de l'album La Bible


Le premier jour, Dieu créa le jour et la nuit et il vit que cela était bon.
Le deuxième jour, Dieu créa le ciel, et il vit que cela était bon.
Le troisième jour, Dieu créa la terre et les océans. Il vit que c’était bon.
Le quatrième jour, il créa les planètes et les étoiles.
Le cinquième jour, il créa les animaux. Puis le sixième jour, les hommes. Et il vit que tout cela était bon.

En novembre 2008, les éditions 12bis publiaient La Bible, adaptée par Siku et Akinsiku.
Et Sceneario.com vit que cela était bon !
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La Bible

Même si les planches sont en noir et blanc et que le format est petit et broché, ce n’était peut-être pas la peine d’avoir recours à la mention « en manga ». D’abord parce que cette bande dessinée se lit dans le sens européen et que ses auteurs sont anglophones, mais surtout parce que ce livre n’avait besoin d’une telle accroche que pour attirer le public ne jurant que par la BD asiatique. Et en effet, La Bible (« en manga ») proposée par les éditions 12bis est un très bon ouvrage de vulgarisation que vraiment tout le monde saura apprécier.

Le dessin y est quelque peu simple, diront certains, à la croisée, justement, entre le manga et d’autres « écoles » du franco-belge. Mais le texte fait le principal, directement inspiré, directement adapté des traductions les plus populaires de la Sainte Bible.

Car il est clair, et c’est mis en avant par l’éditeur, que cette bande dessinée a vocation à faire connaître La Bible de manière agréable, de manière moins barbante que lorsqu’il s’agit de lire les milliers de pages de l’œuvre en texte. Et si au départ on est sceptique et on s’attend presque à voir surgir des monstres et à voir virer le tout dans le fantastique (comme on l’entend d’ordinaire lorsqu’il s’agit de BD), on se rend compte que les auteurs se font au contraire forts de coller aux saints textes et truffent même leurs chapitres de références « passerelles » qui invitent le lecteur à s’intéresser au texte original pour y retrouver ce qui est traité dans les vignettes.

Ainsi l’ancien testament, les livres principaux et le nouveau testament « y passent » et on constate que rien n’est indigeste. Les textes adaptés sont en définitive les plus connus, ce qui laisse penser aussi que les références seront accessibles au plus grand nombre. Les lecteurs qui en profiteront le mieux seront certes quand même ceux à qui « tout ça » dit quelque chose à la base, mais les autres ne pourront plus dire qu’ils n’ont aucune idée de ce qui se trouve dans La Bible, ce livre qu’ils n’avaient jamais ouvert...

That’s the power of comics ! Bravo aux auteurs et merci aux éditions 12bis !
 

Par , le