La beauté

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Art Of

Beaux livres

Sortie :
ISBN : 9782754801546

Résumé de l'album La beauté

"Le mot est gros, énorme même, boursouflé, à tel point que ce mot, beauté, qui désigne tout ne finisse, en somme, par ne rien incarner du tout. J’ai retrouvé deux notes fugaces dans un carnet de notes fugaces : « la beauté n’est rien » et juste en-dessous « la beauté ou rien ». Notes griffonnées pour un titre ou pour un dialogue ou pour autre chose. Presque des slogans. Ce livre fait le voyage aller-retour entre ces deux slogans de façon continue et obstinée. Vous ne trouverez entre les pages ni intrigue, ni dénouement mais plutôt l’impression diffuse que nous donnent les albums de famille que l’on feuillette des fois, discrètement, en visite chez des gens. Vous pénétrez par effraction et vous devinez dans l’ombre les vies qui vous étaient inconnues. Le non-dit, le sous-entendu, la respiration, le trouble, le mystère.
Je n’ai pas d’idée arrêtée sur mon travail. Il m’arrive souvent de me retrouver à l’entrée d’un nouveau livre avec le compteur à zéro. Ce que j’ai pu apprendre, je l’ai oublié. Tout est à recommencer."

Blutch
novembre 2007

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album La beauté

Il n'y a donc pas d'histoire dans cet "album", rien qui puissent nous servir de fil conducteur, parfois on voit et revoit un élément tel qu'un bébé, une jeune fille, un adulte, mais globalement "La beauté" se laisse avant tout regarder et ressentir !

Car, bien plus qu'être un album en soi, c'est avant tout un recueil d'images que nous offre Blutch, des images qui dépeignent un univers très particulier, clos, ou les formes se glissent, s'estompent, où elles ne s'expriment pas et malgré tout gardent un certain langage, le langage de la peau, des yeux, d'une espèce de beauté évanescente qui fuit, saute au visage et redisparaît entre les pages.

Je ne suis pas forcément réceptif à tout dans "La beauté", simplement je reste complètement fasciné par le graphisme brut de Blutch, ces coups de craie, de crayon, cette façon d'évoquer, suggérer plutôt que de montrer, c'est magnifique et si je devais vraiment vanter une certaine beauté dans cet "album", ce serait certainement en parlant de l'art de cet auteur hors du commun !

La beauté est un concept tellement flou et vague que rien ne lui résiste bien longtemps, juste cette petite impression d'avoir croisé du regard un éclat, une expression...

Par , le