LA BANQUE #3 Deuxième génération : 1857-1871 : Les Comptes d'Haussmann

voir la série LA BANQUE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Historique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782205071832

Résumé de l'album Deuxième génération : 1857-1871 : Les Comptes d'Haussmann

Paris 1857. Paris est un immense chantier du fait des travaux du baron Haussmann, ce qui lance le début de spéculations immobilières. Le fondateur de la Banque générale d'investissement, Christian de saint-Hubert, ainsi que ses deux fils, vont tout faire pour tirer leur épingle du jeu et ainsi multiplier leur mise. Malheureusement, d'autres ont eu la même idée. Charlotte, la soeur d'Hubert, est revenue d'Algérie avec sa famille. Elle est riche maintenant. Et elle a un but : que sa famille retrouve sa gloire passée. Mais surtout elle doit contrer son frère...

 

Par Berthold, le 06/02/2015

Notre avis sur l'album Deuxième génération : 1857-1871 : Les Comptes d'Haussmann

Deuxième cycle de cet affrontement familial raconté par Pierre Boisserie et Philippe Guillaume.
Ce récit nous propose une histoire de la finance à travers la vie de plusieurs générations de Saint-Hubert.

Le premier cycle a été une bonne surprise. Et ce second cycle démarre plutôt bien. Nous allons ainsi retrouver le frère et la soeur qui vont encore une fois s'affronter par l'intermédiaire de leur progénitures. Sauf que Charlotte est malade et que sa fin est proche.
Ainsi, Théodore découvre le secret de son "frère" Victor, tandis que l'autre frère devenu prêtre va tomber dans les pièges tendus par sa cousine.
Boisserie et Guillaume dressent le portrait d'une étrange famille, et grâce à eux, nous allons découvrir le monde de la finance et les combats que mènent certains arrivistes pour parvenir à leur fins !
L'intrigue de ce premier volet du second cycle est encore plus prenante que le précédent, maintenant que l'on connait mieux les personnages. Et de nouvelles surprises nous attendent dans cette lecture passionnante.

Du côté du dessin, Malo Kerfriden, qui a mis en images KGB dans la collection Quadrants, prend le relais, après le travail remarquable de Julien Maffre. Et Kerfriden d'être à la hauteur de la tâche tout en conservant une certaine cohérence avec le style amorcé par Maffre. Les décors sont superbement reconstitués et l'artiste arrive à conférer une sacré atmosphère à ce "thriller bancaire familial" !

Les Comptes d'Haussmann
, qui ouvre le cycle Deuxième Génération de la La Banque, est une oeuvre de grande qualité qui poursuit avec succès l'histoire racontée par le duo de scénariste, Pierre Boisserie et Philippe Guillaume, où le lecteur se plonge dans une saga hautement passionnante et recommandée !
A ne pas rater !

 

Par , le

Les albums de la série LA BANQUE

Nos interviews liées

Interview de Pierre Boisserie pour sa série Voyageur Oméga

Sceneario.com : 13ème album de cette série, Voyageur Oméga représente pour les lecteurs la fin de l'aventure de Vedder, est-ce qu'il est facile de laisser un personnage vivre sa vie en toute indépendance après 5 ans d'aventures passionnantes?

Pierre Boisserie : C’est un mélange étrange de soulagement que cette aventure ait été menée à son terme dans les meilleures conditions possibles et de regret de quitter ces personnages auxquels nous nous sommes attachés depuis sept ans en ce qui me concerne. Sceneario.com : Dès que l'on se lance dans les voyages dans le temps, l'histoire peut rapidement devenir fort complexe, comment avez-vous travaillé pour garder le fil et la cohérence à un scénario qui se développe dans l'espace et le temps?

Pierre Boisserie : Avec Eric, nous nous sommes fixé un modus operandi dès le début de l’écriture [...]

Lire la suite ›

Pierre Boisserie répond à nos questions sur Flor de Luna

Sceneario.com : Bonjour ! Et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avoir choisi une nouvelle collaboration avec Eric Stalner, qui, s’il est un artiste prolifique, n’en est pas moins très occupé ? 

Pierre Boisserie :
  En fait, les choses se sont faites un peu progressivement. Au départ de ce projet, il y avait le désir de Jacques Glénat de faire une saga autour des cigares, dont il est amateur, et Cuba, dans l'esprit des "Maîtres de l'Orge". Il m'a sollicité, mais étant à l'époque déjà engagé sur d'autres projets, et ne connaissant pas grand chose à l'univers de cigares, j'ai proposé à Eric d'écrire ensemble le scénario, lui-même étant aussi un amateur de cigares. A partir de là, Jacques a fait le forcing pour qu'Eric s'investisse aussi dans le dessin [...]

Lire la suite ›