L' ORFEVRE #3 K.O. sur ordonnance

voir la série L' ORFEVRE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Sortie :
ISBN : 2723436799

Résumé de l'album K.O. sur ordonnance

Wilson Sniper est un jeune boxeur noir. Il vient de mettre K.O, à la surprise de tous le challenger du champion du monde.
Charles Albert Lafleur, alias l'orfèvre est justement de passage à New York, pour les fiançailles d'un de ses amis. Il rencontre la jeune fiancée, mademoiselle Davenport, fille d'un magnat de la presse et reporter en herbe : à la suite d'un pari avec elle, Charlie se lance dans l'enquête.
Il découvre rapidement que Sniper devait se coucher à la quatrième reprise. Les choses se complique lorsque le coach du boxeur est retrouvé mort.

Par Gdseb, le NC

Notre avis sur l'album K.O. sur ordonnance

Ce troisième tome des enquête de l'orfèvre constitue une histoire complète. Le même reproche que sur les deux premiers tomes peut être adressé aux auteur : c'est un peu rapide.
Non que l'on comprenne pas l'histoire, celle ci étant relativement simple. C'est simplement que l'on aurait aimé qu'ils travaillent plus les ambiances. Ce blanc perdu au milieu de ces afro-américains est assez surprenant. Il y avait là matière à développé les chaudes atmosphères des boîtes de jazz et la fièvre des combats de boxe.
Malgré tout, on lit cette histoire avec plaisir. Le trait de Raives est toujours à la hauteur, et j'avoue que je suis amoureux de ses ocres si chauds. Et encore une fois chez ces auteurs, et chez leur héros, l'orfèvre, il faudra trouver la femme…

Par , le

Les albums de la série L' ORFEVRE

Nos interviews liées

Liberty, par Warnauts et Raives

Sceneario.com : Et un titre de plus de réalisé ensemble, un ! Ce n’est plus une surprise de vous voir collaborer, et, avec le temps, vous avez su marquer l’esprit des lecteurs qui savent désormais sur quels terrains vous aimez les emmener. Avec le recul, quel regard portez-vous sur l’évolution de votre travail à deux, et qu’est-ce qui a pu, selon vous, un jour, fixer les grandes lignes récurrentes de votre œuvre commune ?
RAIVES : Notre travail est de plus en plus complémentaire et en même temps, de plus en plus imbriqué. Nous sommes en recherche continuelle. Cela tient souvent à des détails mais, parfois, il y a des ruptures plus franches que nos lecteurs ne perçoivent pas toujours tant ils ont maintenant une certaine vision de notre création commune. Ainsi, dans notre nouvel album, je ne suis pas sûr que tous les lecteurs verront que le style graphique est moins réaliste que celui de l’album précédent [...]

Lire la suite ›