L' ORDRE DES DRAGONS #3 Le Premier

voir la série L' ORDRE DES DRAGONS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Secrets du Vatican

Genre :

Esotérique

Fantastique

Historique

Sortie :
ISBN : 9782302008458

Résumé de l'album Le Premier


En 1896, lors de la réunion de l'Ordre des Dragons, Dame Darmanson informe les participants de sa vision stimulée par le Premier. En effet, ce dernier prévoit qu'au début des années 40, les adeptes de la Loge de Thulé vont tenter de le détruire pour annihiler les Promères et devenir les maîtres de la destinée mondiale.
En 1933, le professeur Ernst Shäfer, l'agent du nazi Goebbels, poursuit sa lente progression dans la traque des partisans de l'Ordre des Dragons. Dans une totale impartialité, ce dernier se voit confié la mission de récupération d'un codex qui pourra l'aider à mieux comprendre l'origine du conflit ancestral qui oppose le peuple de Thulé à celui des Promères. Parviendra-t-il, malgré les appels incessants de Sir Mackennit de l'Ordre des Dragons, au terme de sa quête ambiguë qui révèle l'avènement d'un maître démon prêt à en découdre avec le fameux Premier ? Est-ce qu'Eva Wilson n'aurait pas un rôle précis dans le face-à-face qui s'annonce grâce à la fameuse lance dont elle détentrice ? La réponse se dévoilera au pied du Mont Moïse.
 

Par Phibes, le 22/10/2009

Notre avis sur l'album Le Premier


Nous retrouvons l'ambiance historico-fantastique dans laquelle nous a immergé Jean-Luc Istin depuis deux volumes. Au travers de la quête du scientifique Ernst Shäfer, on pénètre un peu plus dans la connaissance de la lutte que se livrent les deux clans que sont la Loge de Thulé et l'Ordre des Dragons.

Parfaitement inspiré, le scénariste qui, par ailleurs, dirige la collection "secrets du Vatican" chez Soleil, adapte subtilement l'Histoire et évoque, au travers de l'affrontement onirique, la montée du nazisme manœuvrée en souterrain par un maître de Thulé. L'association est bien amenée et permet de voir œuvrer, dans cette fiction, des personnages réels, aux patronymes qui rappelleront bien des souvenirs (historiques et littéraires). De même, on ne manquera pas de faire le lien avec la véridique société secrète (ordre de Thulé) créée par les allemands et dont l'idéologie était basée sur la croyance d'un être supérieur.

Durant cet épisode, on restera suspendu aux pensées les plus intimes narrées en voix-off et à l'incertitude du scientifique allemand, Ernst Shäfer, qui sera soumis à un choix dont la finalité n'est pas moins que la sauvegarde de l'humanité. Sir Mackennit et les prévisions peu encourageantes de Dame Darmanson prendront une part importante dans sa décision d'épouser ou non la cause du Premier.

De même, Jean-Luc Istin rentre dans le détail du monde "promérique" grâce au codex que retrouve Shäfer. Grâce à ses investigations, la genèse de ce peuple ailé nous apparaît dans sa douleur, obligé de se cacher pour éviter la vindicte de leurs ennemis. On appréciera là aussi la façon dont l'auteur tisse les liens avec la réalité historique.

Cet épisode clôt très agréablement les péripéties nazies dans une apothéose d'évènements sanglants, vampiriques qui viennent savamment contraster avec la magie des lieux et la sagesse des propos. Toutefois, il est fort à penser, au regard du mot de la fin et de la réflexion d'un prêtre que le combat peut continuer sur un autre cycle.

Le québécois Denis Rodier fait un travail remarquable. Que ce soit sur la partie réaliste ou celle qui relève du fantastique, il prouve sa grande maîtrise picturale. Les décors sont excellemment restitués, tout en finesse et empreint d'une authenticité qui fait mouche. Ses personnages sont également très expressifs, dont certains comme Goebbels sont inspirés de portrais réels.

Ce troisième opus est une évocation admirable d'une lutte extraordinaire entre le bien et le mal sur un fonds de seconde guerre mondiale fantastiquement bien orchestré.
 

Par , le

Les albums de la série L' ORDRE DES DRAGONS

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›