L' ORDRE DES DRAGONS #2 Le Mont Moïse

voir la série L' ORDRE DES DRAGONS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Secrets du Vatican

Sortie :
ISBN : 9782302004863

Résumé de l'album Le Mont Moïse


En 1942, dans le Sinaï, des soldats allemands ont demandé l’hospitalité au Monastère de Sainte Catherine. Au religieux qui leur a ouvert les portes du lieu, ils ont affirmé qu’ils venaient en paix et que leur présence dans la région n’avait rien de stratégique, rien à voir avec un quelconque plan d’invasion des colonies alliées en Afrique du Nord.

Voilà qui avait de quoi intriguer l’Oberleutnant Weitland. Quel pouvait être l’objectif, tenu secret, de Ernst Shäfer et de ses SS ? Et que comptait donc trouver dans les replis du Mont Moïse, tout proche, le Führer pour qui ils oeuvraient ?

Profitant des expéditions de Schäfer, Weitland a réussi à pénétrer dans ses appartements et y a découvert des documents qui l’ont éclairé sur le mystère ; sur cette quête qui semblait devoir les mener jusqu’à Eva Wilson et sa fameuse lace de Lug. Mais sa curiosité ayant éveillé les soupçons, il ne fut guère surpris lorsqu’il fut invité à participer à l’expédition suivante, sûr de faire partie du voyage afin d’être liquidé discrètement pour s’être mêlé de ce qui ne le regardait pas...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Le Mont Moïse


Après cinq premières planches nous plongeant dans la froidure des Carpathes où nous sommes alors témoins d’une scène dont plusieurs éléments (le nom Vormouth, la notion de vampire...) trouveront écho dans la suite, c’est vers la péninsule du Sinaï et vers les couleurs chaudes qu’elle inspire que le récit nous propulse, faisant de nous les confidents du narrateur, l’Oberleutnant Weitland.

Ce dernier est en quête de réponses à propos des mystères qui se jouent autour de lui, que ce soit dans les appartements de Schäfer ou sur le Mont Moïse où ce dernier mène des expéditions sous le sceau du secret. En cela, nous sommes nous aussi, lecteurs, comme Weitland : avides d’en savoir plus (même si on a nous le privilège de savoir où va Shäfer). On est donc derrière Weitland lorsqu’il brave l’interdit et pénètre chez ce dernier. C’est là qu’il va comprendre de mieux en mieux de quoi il est question grâce aux documents qu’il va trouver et (nous) lire.

Puis la narration en voix off de Weitland et les flashbacks tirés des textes parcourus par lui vont laisser la place à une dynamique de récit différente puisqu’alors, Weitland lui-même va participer aux expéditions et donc être un témoin direct. Ce qu’on savait et ce qu’il découvre se rejoignent alors, pouvant laisser l’histoire suivre un fil plus linéaire ; pouvant faire place plus nette à l’aventure !

Aventure, oui, c’est bien le mot. La guerre, le paysage austère et le fantastique font un bon cocktail d’éléments idéaux pour le genre, et là, on est en plein dedans ! On aura ainsi toujours à l’esprit cette référence à Indiana Jones qui était évoquée dans la chronique du tome 1. On pourra trouver aussi des similitudes avec le tome 3 de la série Corpus Hermeticum... On aura en tout cas pris plaisir à la lecture de cette bande dessinée au dessin soigné et, considérant le crédit tout relatif qu’il faut accorder à la véracité des hypothèses développées dans la collection Secrets du Vatican, on n’aura rien à reprocher à l’histoire puisqu’elle s’appuie habilement (et comme on aime !) sur l’Histoire, sur le fantastique et sur ces univers qui existent entre les deux et qu’on appelle l’imaginaire...
 

Par , le

Les albums de la série L' ORDRE DES DRAGONS

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›