L'Ombre sans corps - 1969 - Edition commentée par Hugues Dayez

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

NIFFLE

Genre :

Aventure

Beaux livres

Noir et Blanc

Policier

Sortie :
ISBN : 9782873930769

Résumé de l'album L'Ombre sans corps - 1969 - Edition commentée par Hugues Dayez

Tif et Tondu décident de prendre enfin quelques vacances. Ils ont choisi l'Ecosse comme destination, mais ils font un détour par Londres pour aller saluer leur vieil ami, l'inspecteur Fichshusset qui est heureux de les voir et qui en profite pour leur raconter sa dernière enquête.
Soudain, une force invisible entre chez lui et l'assomme. Tif en fait les frais aussi, mais Tondu sort de la maison pour découvrir, à l'ombre des phares de sa voiture, quelque chose d'incroyable. Il se lance à sa poursuite. Quand Tif et Fichusset reprennent leurs esprits, ils découvrent une menace de mort qui vient d'un certain John Fullshoke, un malfrat qu'a tué récemment Fichusset...

Par Berthold, le 18/02/2020

Notre avis sur l'album L'Ombre sans corps - 1969 - Edition commentée par Hugues Dayez

L'ombre sans corps est la seizième aventure de Tif et Tondu, sortie en 1969. C'est aussi le premier scénario de Tillieux sur la série qui prend le relais de Rosy.

Tillieux imagine une aventure dont il a le secret, riche en surprises, en rebondissements et en suspense. Un récit où l'action est omniprésente, ainsi que l'humour et une bonne part de fantastique.
C'est à nouveau à Londres que nos héros vivent cette étonnante aventure, avec un adversaire comme ils n'en ont jamais affronté auparavant.
Le scénario de Tillieux est très bon. Il y a pas à dire, ce récit n'a pas pris une ride. On appréciera toutes ces situations incroyables qui s'enchainent au fur et à mesure de la lecture. Tillieux permet à Will de mettre en scène, à nouveau, de belles scènes de poursuites avec voitures, camions et même train !  Il y a beaucoup de cases magnifiques, sublimées par ce sublime noir et blanc.
Will est un grand nom de la bande dessinée franco-belge. L'Ombre sans corps le prouve une nouvelle fois. Le format de l'album permet justement de bien apprécier le trait et l'efficacité de la mise en scène.

Les commentaires d'Hugues Dayez sont passionnants. On apprend pas mal d'anecdotes, sur Tillieux, sur Will, sur la façon de voir Londres à cette époque, d'en apprendre un peu plus sur la Mini-Austin et sur d'autres véhicules, mais aussi sur l'ambiance de l'époque, la façon de travailler, le choix des ellipses du scénariste. Ces commentaires sont de beaux documents qui nous permettent de redécouvrir une œuvre, mais aussi ses auteurs et tout un pan de l'histoire de la bande dessinée.

Un format idéal pour apprendre et se cultiver, tout en admirant de magnifiques dessins en noir et blanc.
Cette édition reste un must. Des albums qui restent indispensables et qui méritent de très belles places dans vos bibliothèques.

 

Par , le