L'oiseau de feu

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Contes

Sortie :
ISBN : 2203182199

Résumé de l'album L'oiseau de feu

Le Tsar Demian possède un jardin extraordinaire où poussent des plantes rares et précieuses. Le plus précieux de tous les arbres est un pommier qui, merveille des merveilles, donne des pommes d'or, et devant lequel le Tsar ne tarit pas d'éloges. Mais un matin, alors qu'il s'en va contempler la douce vision de ses pommes d'or en compagnie des ses trois fils, il apparaît que quelques unes ont disparues…
Il charge alors ses trois fils de monter la garde autour du pommier merveilleux… Deux fils s'endorment, et le troisième veille sans faiblir, il entend un bruit mais n'a pas le temps de capturer l'oiseau qui semble dévorer les pommes … Le roi charge alors ses trois fils d'aller chercher cet oiseau…

Par Siam L'archiviste, le NC

Notre avis sur l'album L'oiseau de feu

Cet album se présente comme un conte, et en suit les fonctionnement, avec un début, des chapitres, et une morale en quelque sorte. Destiné à tous les publics, il saura je pense satisfaire les grands comme les petits, car aussi bien au niveau de la narration, que du graphisme, tout est splendide.
Tout d'abord parlons de l'histoire, car elle est somme toute assez classique, suivant la structure classique des contes célèbres tels qu'on les connaît. Pour ce qui est du graphisme par contre, il est tout bonnement magnifique, avec des dessins sublimes et des couleurs vraiment bien dosées. Il règne dans cet bande dessinée un parfum de féerie que l'on oublie pas tellement le soin apporté aux images est minutieux. On pourrait sans hésiter dire que cette bande dessinée n'est qu'une suite d'illustrations toutes plus belles les unes que les autres, sans l'aspect figé inhérente à celles-ci, cerise sur le gâteau, si elle était encore nécessaire d'ailleurs…
Je vous recommande donc chaudement cet album qui vous permettra de passer un très agréable moment, et qui, pour ceux qui ont des enfants, vous permettra de leur raconter une très belle histoire en images. A posséder !

Par , le

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›