L'Oiseau Chante Comme le Lui Permet Son Bec

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Chronique sociale

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782355741661

Résumé de l'album L'Oiseau Chante Comme le Lui Permet Son Bec

Il ne lui reste plus grand chose, si ce n'est ses deux ou trois amis, ce bout de trottoir devant le bar ou le proprio lui offre de temps à autre un verre ou un café, ou bien Makémond qui lui prodigue quelques soins, lui permet de prendre une douche, de laver ses fringues, avec câlins en bonus. Il regarde la rue, les passants, le flux journalier qui s'anime devant lui. Son regard est désillusionné sans pour autant être complètement cynique. Un jour, un paquet arrive par erreur au bar, on lui demande d'aller le ramener à la bonne adresse, il rencontre alors la petite allemande... Leurs yeux se touchent, quelque chose vient de s'allumer en lui...

Par Fredgri, le 09/07/2014

Notre avis sur l'album L'Oiseau Chante Comme le Lui Permet Son Bec

On peut commencer cet album en se demandant si l'auteur ne va pas nous ressortir le chapelet habituel plein de cynisme sur la société, mais très vite on se rend justement compte que non.
Loïc Godart évite très habilement de tomber dans l'archétype de l'observateur désillusionné qui observe la déchéance qui l'entoure. Ici, le "héros" est un sans abri assez lucide, qui ne sombre pas pour autant dans une condamnation sans appel du monde, des gouvernants et de tout ce qui pourrait lui peser dans cette société. Il rêve peut-être de sortir de ce bout de trottoir, d'avoir une chambre bien à lui... Mais ce rythme, ces petites habitudes sont aussi son quotidien, sa petite bouée de sauvetage.

Godart évite aussi de se lancer dans les grands discours critique, son héros traverse cette bande dessinée sans vraiment cracher sa haine, sans se lamenter. Il relève la tête, se promène, passe le temps et saisit au passage le regard d'une inconnue, légèrement désespérée elle aussi. Quelque chose se passe, il n'en saisit pas tout de suite les éclats qui s'envolent autour de lui, mais petit à petit l'idée fait son chemin. La jeune fille revient pour le remercier, elle ne parle pas sa langue, mais qu'importe...

Beaucoup de subtilité donc dans cet album assez sobre, pas très démonstratif quand même, qui évite avec finesse les grands sentiments tout en brossant des personnages remarquablement bien caractérisés et attachants. Le scénario n'est pas particulièrement original dans le sens ou il ne présente pas de situations inédites, néanmoins il reste assez prenant, laissant de larges passages au silence, à la simplicité d'un homme qui marche au grès des rues.

Une petite histoire qui mérite largement de s'y consacrer le temps d'une lecture, au calme, la tête reposée !
Merci monsieur Godart !

Par , le

Nos interviews liées

Interview Jean-Christophe Deveney & Loïc Godart pour KATINKA

Bonjour Jean-Christophe, Bonjour Loïc,
Sceneario.com : En ce mois de mai, sort chez Akileos, Katinka, votre dernier ouvrage commun que l’on découvre sous la bannière du titre d’un précédent album intitulé Bang ! Qu’est-ce qui vous a motivé à regrouper les deux histoires, pourtant différentes l’une de l’autre, sous ce titre détonnant ?
Loïc Godart : Apres avoir terminé le premier «Bang ! », l’envie de faire un truc plus centré sur le personnage de Katinka était déjà présente en fait. Et puis comme chaque album est un one- shot ça nous laissait la possibilité de raconter autre chose.
Jean-Christophe Deveney : C’est vrai que les deux histoires sont différentes. Le premier Bang ! est peut-être plus gratuit, avec un côté humour noir [...]

Lire la suite ›

Loïc Godart interviewé pour le festival d'Angoulême 2011

Sceneario.com : Bonjour Loïc, on s'était rencontrés pour la sortie de ton album premier album chez Soleil, « l'Anatomiste » en 2005. Aujourd'hui tu sors deux albums simultannément chez Soleil et Akileos. Il a dû se passer pas mal de choses durant ces cinq années ? Loïc Godart : Effectivement. Il y a eu une bonne année de galère. Après j'ai signé « Le Joueur » pour la Collection Adaptations de Clothilde chez Soleil. Un peu plus tard chez Akileos il y a eu la signature de « Bang » qui est finalement sorti en premier. Sceneario.com : Tu as donc travaillé ces deux albums en parallèle ?  Loïc Godart : J'ai préparé et dessiné les deux en même temps. Après je me suis vraiment consacré à terminer « Bang » qui devait sortir en mai 2010 [...]

Lire la suite ›