L'odeur des garçons affamés

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Fantastique

Western

Sortie :
ISBN : 9782203097179

Résumé de l'album L'odeur des garçons affamés

Dans le Texas de 1872, une expédition avance lentement au milieu du paysage aride. Oscar Forrest est photographe, sa mission est de prendre le plus possible de clichés des lieux qu'ils traversent, pour le compte du géologue Stingley qui a malgré tout d'autres plans en tête... Il entreprend de tenir un carnet secret, répertoriant les populations indigènes qu'ils croisent... A leurs côtés, il y a le jeune Milton, jeune homme à tout faire de 17 ans.
Entre Oscar et Milton s'installe progressivement un étrange lien, très ambigüe... Pendant ce temps là, rôde un inquiétant homme de main.
L'expédition arrive alors en plein territoire comanche... C'est à ce moment là que se manifestent d'étranges visions au travers des photographies d'Oscar, tandis que les secrets se révèlent aux uns et aux autres...

Par Fredgri, le 29/03/2016

Notre avis sur l'album L'odeur des garçons affamés

Chaque album de Frederik Peeters est en soi une bonne surprise et je dois bien avouer que cette "Odeur des garçons affamés" n'est pas pour me contredire !

Pour l'occasion, l'artiste suisse s'adjoint les services de la jeune scénariste Loo Hui Phang qui nous offre un western intimiste dépaysant, aux antipodes de ce que le genre peut habituellement nous proposer !
Car ici, il n'est nullement question de grandes épopées, de combats avec les indiens, ni même de revanches viriles entre deux cow-boys, loin de là. Nous évoluons dans les pas d'une expédition menée par trois individus dont le but est de simplement traverser le pays en prenant des photos... Évidemment, le récit ne se cantonne pas dans ce simple registre, petit à petit la relation entre chacun s’affine, voir même se complexifie tandis que nous glissons progressivement dans une tonalité plus fantastique.

Loo Hui Phang adopte une écriture extrêmement subtile, qui explore chaque personnalité en s'attardant bien sur davantage sur ce qui va se construire entre Oscar et Milton qui sont au centre du récit, le point d'encrage de tout ce qui va se développer ensuite !
Car, sans forcément trop en dévoiler, le cœur du scénario est axé sur l'ambivalence des sentiments que les deux personnages se portent l'un pour l'autre au fur et à mesure. Cette idée seule n'est pas suffisante pour faire de cet album un pur chef d’œuvre, néanmoins, la scénariste dresse le portrait très juste d'une émotion naissante, qui grandit et qui finit par complètement révéler les individus à eux même !

En contre partie, elle rajoute aussi un filtre de magie à son intrigue qui gagne une seconde lecture plus cryptique. Je ne suis pas sur que ça soit nécessaire, au final, d'autant qu'on n'a pas forcément tout les éléments pour tout décoder. Malgré tout, faire intervenir ces pistes sur les esprits animaux, ce langage secret des chevaux que seul Milton maîtrise, est en soi une bonne trouvaille, car il permet au lecteur de s'interroger sur le sens profond de cette lecture, sur sa double interprétation !
Mais je vous laisse décoder tout ça.

En attendant, ce très bel album nous fait passer un excellent moment de lecture, avec Frederik Peeters en pleine forme (même si je reste nostalgique de son ancien style moins réaliste !!!)

Très recommandé !

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Frederik Peeters pour Aâma

Sceneario.com : Avant de se lancer véritablement dans le cœur de cette interview, pouvez-vous nous dire comment vous êtes entré dans le monde de la bande dessinée ?
Frederik Peeters : J'ai toujours raconté des histoires en bandes dessinées depuis que je suis tout petit. Ma mère possède une bd que j'ai faite à l'âge de 7 ans. Je n'ai jamais arrêté depuis. A l'école, le soir, tout le temps. Mais je n'ai commencé à me poser la question d'en faire un métier que vers l'âge de 18 ans. Et puis nous avons progressivement créé les éditions Atrabile avec des copains, en commençant par des fanzines agrafés.
Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous attirait en particulier dans la bande dessinée plus que dans une autre discipline artistique ?
Frederik Peeters : Je pense que le dessin a toujours été lié pour moi au fait de raconter des histoires, d'exprimer des idées et des sensations [...]

Lire la suite ›