L' INTRUSE #1 La découverte

voir la série L' INTRUSE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

VERTIGE GRAPHIC

Genre :

Document

Noir et Blanc

Politique

Sortie :
ISBN : 9782849990681

Résumé de l'album La découverte


Il y a eu cette époque où Roannie, comme beaucoup d’autres, a "bu" ce qu’elle considère maintenant comme de la propagande. Car elle aussi a été émerveillée, à l’époque, par cet idéal pionnier sioniste, par ces aventuriers modernes qui allaient "faire du désert un jardin"...

Et puis le jour est venu où elle a compris que ce désert n’était pas si désert que ça, et que pour s’installer en Palestine, les Israëliens avaient dû chasser les Palestiniens de leurs terres.

Alors Roannie a fait son sac, et elle est partie pour un premier séjour de trois semaines en Terre Sainte. On aime bien voir les choses avec ses propres yeux...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album La découverte


Ce tome 1 de la trilogie L’intruse retrace le premier séjour de la narratrice, Roannie, en Terre Sainte. Un premier séjour de trois semaines pour un premier tome qu’elle a intitulé "La découverte" (ce qui se comprend puisque tout voyageur qui foule le sol d’un pays inconnu a tout à y découvrir) mais qui en réalité est déjà plus qu’une découverte en cela qu’à son programme, Roannie n’avait pas écarté d’insérer quelques temps d’action. On la sent un peu hésitante, un peu perdue, au début. Mais c’est compréhensible : elle rejoint pour la première fois des pacifistes qui, eux, agissent depuis longtemps déjà. Mettre le pied à l’étrier dans une association militante (et de terrain), c’est plus que du simple tourisme !

Bien sûr, elle en a fait aussi, du tourisme. Par la force des choses. Mais son itinéraire sort vite des sentiers battus. Elle a donc – logiquement – pris plein de photos. Et si on aime montrer son album de vacances à ses proches et à ses amis, Roannie a elle voulu partager son expérience avec le plus grand nombre.

C’est ainsi que de fil en aiguille, ses souvenirs se sont organisés de manière à ce que cette BD se construise. C’est le dessinateur Oko qui a repris les photos de Roannie et les a retouchées. Il y a incrusté des éléments ou encore a dessiné d’autres vignettes afin de les lier les unes aux autres... Le résultat (en noir et blanc) trahit ostensiblement cette base photographique qui a été le support du dessin ; il pêche parfois par manque de lisibilité, de finesse, mais reproduit fidèlement des paysages que ceux qui ont eu l’occasion d’aller sur place reconnaîtront à coup sûr.

En plus de l’aspect carnet de voyage, ce tome 1 entre rapidement dans le vif du sujet. Roannie est allée là-bas pour se rendre compte, pour savoir ce qu’elle devait garder de ce que les media lui ont dit. Elle est allée là-bas pour pouvoir témoigner de la cause du peuple palestinien dont elle a jugé qu’il est la victime d’une occupation carrément discutable et contraire aux droits de l’Homme. Sa narration est donc orientée dans ce sens, et la passion est là, de plus en plus vive, au fur et à mesure de ses rencontres et de l’écoeurement que la situation sociale dont elle est témoin suscite en elle.

Bande dessinée documentaire et militante par excellence, L’intruse n’a ni les ambitions du grand reportage ni celles d’un rapport de mission d’organisation non gouvernementale. C’est cependant une BD nécessaire, donnant la possibilité de voir avec les yeux de quelqu’un qui peut désormais nous en parler concrètement. Cette "Découverte" est donc à faire, avec Roannie, avant l’embarquement pour un tome 2 encore plus au coeur.
 

Par , le

Les albums de la série L' INTRUSE

Nos interviews liées

Roannie, narratrice militante de la série L'intruse

Sceneario.com : Bonjour Roannie, et merci de vous prêter à ce petit jeu de l’interview ! Avant tout, pourriez vous, s’il vous plaît, vous présenter en quelques mots ?
Roannie : Bonjour. La BD « L’Intruse » est le résultat de la rencontre d’un dessinateur professionnel, Oko, et d’une militante pour la Paix.
Moi, Roannie, je suis à la retraite. J’étais pédiatre du service public de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Lorsque la vie est devenue plus calme, enfants élevés, moins de contraintes familiales, je me suis plongée avec plus de détermination encore dans la défense des Droits Humains fondamentaux et, à l’engagement que j’avais déjà avec l’association Amnesty International, j’ai ajouté une adhésion à l’association France Palestine Solidarité [...]

Lire la suite ›